À 16 ans, on l’a violée à 43 200 reprises. Si je la voyais aujourd’hui, je m’inclinerais !



À 16 ans, on l’a violée à 43 200 reprises. Si je la voyais aujourd’hui, je m’inclinerais !

 Karla Jacinto avait 12 ans lorsqu’elle est tombée en amour d’un homme plus vieux qu’elle, d’un homme qui lui promettait tout ce qu’elle souhaitait au monde.

Elle qui rêvait de s’enfuir de son petit village natal où tout le monde se connaissait, elle qui rêvait de s’enfuir de la maison de ses parents.

Elle croyait que son rêve était enfin réalisé… mais ce n’est que l’enfer qui commençait.

L’homme était en fait un proxénète et il a obligé Karla à se prostituer jour et nuit, elle devait passer au moins 30 clients par jour!

Impossible pour elle de s’enfuir car ses ravisseurs lui ont bien fait comprendre que dans la ville où ils l’ont amenée, personne n’était là pour l’aider et tout le monde était un client potentiel qui risquait de la dénoncer si elle cherchait de l’aide. Policiers, prêtres, docteurs, avocats… tous étaient coupables.

Tout ça a duré plus de quatre ans et durant tout ce temps, Karla a compté toutes les fois où elle a été obligée d’avoir des relations, le chiffre fait peur: 43 200!

Puis un jour, un miracle s’est produit. Un organisme qui aide les gens comme Karla est venu la sauver elle et quelques autres filles dans sa situation.

Aujourd’hui, Karla a rejoint cet organisme pour lutter contre le proxénétisme au Mexique et sauver des garçons et des filles victimes de la même situation qu’elle.
Karla Jacinto avait 12 ans lorsqu’elle est tombée en amour d’un homme plus vieux qu’elle, d’un homme qui lui promettait tout ce qu’elle souhaitait au monde.

Elle qui rêvait de s’enfuir de son petit village natal où tout le monde se connaissait, elle qui rêvait de s’enfuir de la maison de ses parents.

Elle croyait que son rêve était enfin réalisé… mais ce n’est que l’enfer qui commençait.

L’homme était en fait un proxénète et il a obligé Karla à se prostituer jour et nuit, elle devait passer au moins 30 clients par jour!

Impossible pour elle de s’enfuir car ses ravisseurs lui ont bien fait comprendre que dans la ville où ils l’ont amenée, personne n’était là pour l’aider et tout le monde était un client potentiel qui risquait de la dénoncer si elle cherchait de l’aide. Policiers, prêtres, docteurs, avocats… tous étaient coupables.

Tout ça a duré plus de quatre ans et durant tout ce temps, Karla a compté toutes les fois où elle a été obligée d’avoir des relations, le chiffre fait peur: 43 200!

Puis un jour, un miracle s’est produit. Un organisme qui aide les gens comme Karla est venu la sauver elle et quelques autres filles dans sa situation.

Aujourd’hui, Karla a rejoint cet organisme pour lutter contre le proxénétisme au Mexique et sauver des garçons et des filles victimes de la même situation qu’elle.

a-662




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments