À Montréal, la loi qui visait à euthanasier des milliers de pitbulls a été suspendue in extremis par un juge !



À Montréal, la loi qui visait à euthanasier des milliers de pitbulls a été suspendue in extremis par un juge !

 Il y a un peu moins d’une semaine, nous vous parlions d’une directive conçue par la mairie de Montréal visant à rendre illégale la possession d’American Staffordshire terriers, de Staffordshire bull terriers, d’American Pitbull terriers ou de n’importe quel croisement entre ces races, dans le but « d’augmenter la sécurité des citoyens ». Cette dernière devait entrer en vigueur lundi 3 octobre.

Mais hier, le juge Louis Gouin a ordonné la suspension de la réforme, avec effet immédiat. Il a déclaré avoir écouté la prise de position et les arguments de la SPCA (équivalence de la SPA au Québec, ndlr) en faveur de la protection des animaux, avant de rendre sa décision définitive. Aux dernières nouvelles, et selon plusieurs sources proches du dossier, il devrait en faire part aux médias mercredi.

Pour rappel, la loi en question prévoyait de rendre interdites les adoptions de chiens de type pitbulls. Si elle était devenue effective comme prévu lundi à partir de minuit, les refuges n’auraient pas eu d’autres choix que de faire euthanasier les pitbulls non adoptés. Quant aux propriétaires, ils devaient s’acquitter de documents légaux souvent difficile à obtenir. Ou bien quitter la zone dans laquelle s’appliquait la mesure…

Avant qu’elle ne soit suspendue par surprise, beaucoup avaient commencé à organiser un véritable exode afin que les chiens échappent à la mort. En effet, dans le courant de la semaine dernière, de nombreux bénévoles ont utilisé leur voiture pour transférer les animaux concernés par la loi dans des lieux où ils ne seraient pas illégaux, c’est-à-dire en dehors du Québec.

« Nous sommes heureux mais n’allons rien célébrer tant que le verdict final n’est pas là » a confié Carolynn Williams, membre de l’association One Last Chance Animal Rescue Team, à nos confrères de The Dodo.

Vous l’aurez compris, malgré une première bonne nouvelle avec la suspension de cette directive, le combat n’est donc pas terminé, au contraire. Que ce soit en faisant un don à la SPCA de Montréal ou tout simplement en rejoignant la pétition déjà signée par plus de 300 000 personnes, il existe différents moyens de venir en aide à cette cause.

Bravo aux associations et aux bénévoles qui donnent de leur temps et de leur énergie pour sauver la vie de ces chiens. Respect !

Source : Démotivateur.fr



Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments