Ce bébé sous-alimenté attend la mort. Ce qui arrive 119 jours plus tard est fou!



Ce bébé sous-alimenté attend la mort. Ce qui arrive 119 jours plus tard est fou!

Stéphanie Smith-Justus travaille aux États-Unis dans un refuge pour animaux. Son refuge a une politique anti-euthanasie. Cela signifie qu’aucun animal n’est tué sous prétexte qu’il n’y a plus de places disponibles. Cela n’est pas toujours le cas aux USA, où de nombreux centres d’accueil pour animaux ont pour habitude de tuer leurs pensionnaires après un délai de 7 jours, notamment lorsque les chances d’adoption sont réduites.

En mai 2015, Stéphanie reçoit un appel d’un voisin inquiet. Il vient juste de voir un chien dans un état pitoyable et ne sait pas quoi faire. Stéphanie et son mari réagissent immédiatement : ils se rendent sur les lieux indiqués par le voisin. Mais malgré les années passées à sauver les chiens maltraités, rien ne les a préparés à affronter ce qu’ils sont sur le point de découvrir. 

Après des heures de recherche dans les bois, ils sont sur le point d’abandonner. Mais soudain, ils découvrent l’animal. Le chien est allongé entre les herbes au bout d’un chemin. Quand le mari de Stéphanie voit le chien, il s’exclame : “Stéphanie, je ne crois pas que le chien survivra !

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

En regardant le chien de plus près, ils pensent qu’il a été ébouillanté. Bien que le chiot ne soit âgé que de quatre mois, il souffre d’un cas grave de gale démodectique. Cette maladie est causée par un parasite microscopique et se transmet de la mère au chiot. Mais elle n’est pas contagieuse pour les autres chiens ni pour les humains. “C’était tellement grave, qu’il ressemblait à un chien brûlé au deuxième degré,” se rappelle Stéphanie. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Mais Stéphanie et son mari ont de la chance, malgré la situation. Un nouveau vétérinaire vient juste d’emménager dans le voisinage. Stéphanie prend le petit chien et court le plus vite possible jusqu’à la clinique. “Je n’ai même pas frappé à la porte, raconte-t-telle. J’ai juste enfoncé la porte du cabinet. Le vétérinaire a seulement lancé un coup d’oeil au chien et il a su immédiatement que son état ne présageait rien de bon. Il m’a dit que le chien allait mourir.

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Mais Stéphanie refuse d’abandonner cette petite boule sans poils. Elle surnomme le chiot Watkins et l’emmène directement à une autre clinique vétérinaire. Pourtant, même là, il semble clair que la maladie de peau du chien n’est que le début d’un cauchemar. 

Il s’avère que quelqu’un a aussi tiré sur l’animal avec un pistolet à air comprimé. Le chien pèse à peine 15 kilos et est tellement sous-alimenté que son tube digestif ne fonctionne plus correctement. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

À cause de sa malnutrition, ses articulations ne se sont pas bien développées. Elles sont devenues complètement rigides et Watkins a beaucoup de difficultés à marcher. “Ses tendons avaient l’air d’avoir perdu toute leur élasticité,” explique Stéphanie. “Il ne pouvait pas rester debout sur ses 4 pattes sans aide. C’était trop lourd pour ses articulations. C’était terrible de le voir marcher.”  

La gale démodectique a tellement détruit son corps que le chiot peut s’effondrer à tout moment. “Il était tout gonflé et du liquide sortait de partout. »

Stéphanie se rend compte que l’état du chiot est vraiment déplorable. Elle finit par penser qu’il faudrait le piquer. “Je voulais ce qu’il y a de mieux pour lui,” explique-t-elle. Et après une longue réflexion, elle prend sa décision : “Nous allons le sauver !

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Elle sait cependant que ce sera difficile. À cause de ses intestins, Watkins a besoin d’être rapidement opéré. Mais les chirurgiens estiment que le chiot ne survivra pas à l’opération. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

J’ai dû lui faire mes adieux, se rappelle Stéphanie. Mais le matin suivant, il allait beaucoup mieux.” Pourtant, tout n’est pas encore fini. Watkins perd à nouveau 7 kilos et il mord sans arrêt la sonde qui l’alimente. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Le chiot reste dans la clinique vétérinaire pendant 119 jours, dont plusieurs en soins intensifs. Durant tout ce temps, il se bat pour survivre. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Stéphanie commence à raconter l’histoire de ce petit chien sur Internet. Et rapidement, des milliers de personnes du monde entier témoignent de leur soutien au chien. Ils envoient des paniers et des couvertures pour Watkins. Sa page Facebook compte environ 12 000 fans. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Stéphanie ne sait pas pourquoi Watkins intéresse autant les internautes. “Ses photos et son histoire ont dû toucher ces gens, remuer quelque chose en eux. C’était comme ça pour moi.

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Et grâce à tout ce soutien incroyable, Watkins a finalement pu rentrer dans sa nouvelle maison, chez Stéphanie, le 11 juillet 2015. Il est, bien sûr, toujours sous surveillance médicale. Il a une infection aux oreilles et, à cause de sa gale démodectique, il doit suivre une sorte de chimiothérapie pour chiens. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Watkins va un peu mieux chaque jour. Mais comme il a toujours des problèmes aux pattes, Stéphanie veut l’emmener chez un spécialiste. Pourtant, juste avant de partir, le petit chien fait soudain un immense progrès : “Il s’est juste levé et a marché tout à fait normalement. Je ne sais pas comment cela est arrivé.

Aujourd’hui, Watkins est un chien magnifique. Au début de sa nouvelle vie, il avait peur des voitures. Mais il est rapidement devenu un copilote enthousiaste. Et bien que les premiers mois de sa vie aient été terribles, il a toujours eu de l’amour à revendre aux humains et aux autres chiens qui l’entouraient. 

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Lorsque Stéphanie a secouru une chatte et ses chatons, qui vagabondaient autour du refuge, tout recouverts de suie, Watkins les a immédiatement pris sous son aile, les a léchés pour les nettoyer et s’est occupé d’eux. 

Les vétos et les cliniques vétérinaires m’ont tous dit qu’ils avaient prié dans l’espoir qu’il aille mieux, même s’ils étaient sûrs qu’il ne s’en sortirait pas…Watkins a surpris tout le monde,” raconte Stéphanie. “C’est vraiment un miracle.”

Facebook/Watkins- Buchanan County Humane Society

Watkins est le meilleur exemple pour nous rappeler qu’il ne faut jamais abandonner un animal, quelle que soit sa condition physique et sa maladie. Il était presque mort. Mais maintenant, il est à nouveau sur pattes. Cette petite boule de poils est devenue un chien magnifique. 

Source:http://www.feroce.co/




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments