Ce garçon de 18 ans a été ligoté et torturé pendant 2 jours, le tout en direct sur Facebook.



Ce garçon de 18 ans a été ligoté et torturé pendant 2 jours, le tout en direct sur Facebook.

 Certains utilisateurs de Facebook ne sont pas prêts d’oublier la scène horrible dont ils ont été témoins en direct sur leur fil d’actualité : à Chicago, un groupe de jeunes (deux garçons et deux filles) a enlevé et séquestré un garçon de 18 ans souffrant de handicap mental et l’aurait gardé en captivité pendant près de 48 heures. Comment une telle vidéo a-t-elle pu finir sur Facebook ? Tout simplement parce que les agresseurs ont filmé la scène en direct comme il est désormais possible de le faire via le célèbre réseau social.

a-04

On a du mal à croire que de tels actes barbares puissent être commis. L’un des agresseurs connaitrait la victime qui avait été déposée au McDonald du quartier par sa mère avant d’être enlevée. Il est plausible que le jeune garçon de 18 ans ait suivi ses agresseurs de son plein gré.

Le groupe emmène alors le jeune homme dans un appartement de la ville où il le ligote et le bâillonne. Là, les quatre jeunes découpent ses habits, le frappent violemment et menacent même de le scalper. Le jeune garçon de 18 ans est alors torturé sans relâche par ses agresseurs et est même forcé à boire l’eau des toilettes. Le cauchemar va durer entre 24 et 48h pour la victime, traumatisée.

a-05

Les agresseurs ont même l’audace de filmer des scènes de torture en direct sur Facebook. L’une des jeunes femmes, auteur de la vidéo, profère des insultes telles que « Fuck Donald Trump » et autres obscénités à caractère raciste. Certaines personnes pensent que des visions politiques et raciales sont à l’origine de l’agression, pour d’autres, ce crime n’est rien d’autre qu’un cas extrême de harcèlement.

Après avoir visionné la vidéo, les enquêteurs ont pu facilement identifier et arrêter les suspects qui sont désormais poursuivis pour crime raciste. Plusieurs autres charges pèsent sur eux, notamment enlèvement aggravé qui peut leur valoir jusqu’à 30 ans de prison. Que justice soit faite !




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments