Ce père indien a coupé les mains de l’homme qui avait violé sa fille après la libération de ce dernier.



Ce père indien a coupé les mains de l’homme qui avait violé sa fille après la libération de ce dernier.

Alors que la justice avait été refusée à sa fille qui avait été violée par un adolescent de 17 ans, cet homme a planifié sa vengeance.

En effet, le tribunal a refusé de condamner l’adolescent en invoquant un manque de preuves. Suite à cette décision, Parminder Singh, 25 ans, a attaché le violeur à un arbre et lui a coupé les bras à l’aide d’une machette.

Mirror UK
Mirror UK

Le prévenu était accusé d’avoir agressé sexuellement sa fille en 2014, après avoir été, selon les sources, pris sur le fait par la mère de la fillette.

Selon un reportage paru dans le Daily Mail, durant le procès, le père a déclaré qu’il souhaitait pardonner l’adolescent et a accepté une compensation financière.

Il a même proposé de le reconduire chez lui au village de Kotli Ablu, dans le district de Muktsar, où ils résident tous les deux.

Mais arrivé à la moitié du chemin, le père a arrêté la voiture et attaqué l’adolescent avant de l’attacher à un arbre et de lui couper les bras.

« Les habitants de la région ont alerté la police et nous avons accouru sur les lieux. Nous l’avons récupéré et l’avons conduit à l’hôpital », a déclaré Swapan Sharma, un officier de police de Bathinda.

L’adolescent blessé est toujours hospitalisé dans un état grave.

Le père est actuellement en fuite et recherché par la police. Il est accusé de tentative de meurtre.




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments