Cecil, le lion fétiche du Zimbabwé, a été décapité par un dentiste, qui a payé près de 50000€ pour le localiser !



Cecil, le lion fétiche du Zimbabwé, a été décapité par un dentiste, qui a payé près de 50000€ pour le localiser !

 Un dentiste américain est responsable du massacre brutal de l’un des lions les plus célèbres du Zimbabwé, et il a payé plusieurs dizaines de milliers d’euros pour cela.

Mardi, The Telegraph a désigné Walter Palmer, originaire du Minnesota, comme l’homme ayant payé 50000€ pour tuer Cecil, un lion très populaire, âgé de treize ans, et qui vivait dans la réserve animalière du Parc National de Hwange .

1180

Dans une déclaration effectuée mardi, Palmer a nié toute responsabilité dans cette affaire. « De ce que j’en sais, mon voyage en Afrique s’est déroulé dans une légalité complète, et tout a été parfaitement organisé et géré. » a-t-il déclaré. « J’ignorais que le lion que j’ai tué était un lion assez populaire et connu dans la région, qu’il portait un collier GPS, et qu’il était étudié par des scientitfiques. Je ne l’ai appris que bien après sa mort. »

« Je regrette sincèrement que ma passion, que j’entretiens légalement et de manière responsable, ait coûté la vie à ce lion« , a-t-il conclu.

2122

Mais malgré les dénégations de Palmer, cette traque avait toutes les apparences d’un acte illégal. À l’aide d’un appât, les chasseurs ont attiré Cecil loin du Parc, pour l’emmener sur un terrain où ils pourraient le tuer, avant de lui tirer dessus avec un arc et des flèches (une technique très prisée des braconniers).

3104

Cecil n’est pas mort pour autant, et le lion a erré, blessé, pendant une quarantaine d’heures, avant d’être retrouvé par ses assaillants. Les chasseurs l’ont alors tué avec une arme à feu, l’ont décapité, et l’ont dépecé. Ils ont par ailleurs enlevé son collier GPS, malgré l’interdiction formelle des autorités du Parc.

Lundi, avant que le nom de Palmer n’apparaisse dans les médias, la BBC affirmait que le chasseur responsable de la mort de Cecil avait soudoyé des guides locaux avec 50000€, afin qu’ils l’aident à pister et tuer ce célèbre lion.

487

Ce n’est cependant pas la première fois que la passion de ce dentiste pour la chasse à gros gibier lui a attiré des problèmes. En 2008, selon The Telegraph, il a été condamné à un an avec sursis pour avoir menti aux autorités sur la localisation d’un cadavre d’ours noir.

578

Pendant ce temps, les défenseurs des animaux et autres spécialistes en conservation font leur deuil de ce lion très populaire. « Il n’a jamais fait de mal à personne« , a raconté Johnny Rodriguez, le directeur de l’Équipe de Conservation du Zimbabwé. « C’était un animal esthétiquement superbe. »

Et Cecil n’est malheureusement pas le seul lion à souffrir de cet acte barbare. Lorsqu’un lion mâle décède, le nouveau meneur de son clan tue généralement tous les jeunes encore en vie : il est donc probable que les six lionceaux de Cecil aient déjà été tués.

Source : http://bridoz.com/



Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments