Cette ourse est finalement libérée après avoir été torturée. Mais ce qui lui sort du ventre à choqué ses sauveteurs!



Cette ourse est finalement libérée après avoir été torturée. Mais ce qui lui sort du ventre à choqué ses sauveteurs!

 La bile des ours est une substance très prisée dans la médecine traditionnelle asiatique, et il existe en Chine de nombreuses fermes à bile, où les fermiers capturent et enferment les ours pour leur prélever chaque jour le liquide de l’estomac. Ce fut le cas de Caesar, une ourse qui s’est retrouvée dans un véritable enfer, torturée et séquestrée toute sa vie.

twitter/gratitude attitude

Ses geôliers l’ont mise dans une cage, lui ont scellé le ventre dans un cylindre en métal, ont ouvert son abdomen pour y installer un catheter en latex, et ont drainé pendant des années, via les mêmes plaies ouvertes, la bile de son estomac.

twitter/ gratitute attitude

L’ourse était destinée à cette vie de souffrance et d’emprisonnement en attendant la mort… jusqu’à ce que des membres d’Animal Asia viennent la sauver.

Ce jour-là, en arrivant à la ferme, ils trouvent Caesar enfermée dans une petite cage de fer, incapable de bouger, cernée par les ténèbres, étouffée par cet instrument de torture. Son état misérable a bouleversé les sauveteurs, d’autant plus qu’elle était grièvement blessée et très affaiblie. 

twitter/ Gratitude attitude

Ce carcan de metal, c’est la pire torture que j’ai pu voir dans une ferme à bile” a dit l’un des défenseurs des animaux qui l’a trouvée. 

twitter/Gratitude attitude

Animal Asia a sorti Caesar de cet obscur destin. Depuis, tout a changé pour l’ourse.

Lorsqu’elle a été libérée en 2004, l’état de Caesar a nécessité de nombreux soins et beaucoup d’amour. Elle a énormément souffert de ses terribles conditions de vie, et c’est incroyable qu’elle ait survécu. Transportée au sanctuaire de Chengdu, dans lequel Animal Asia s’occupe des ours rescapés, elle a pu retrouver santé et bonheur. 

flickr/animalasia

Plus de dix ans après, nous pouvons l’admirer, radieuse, et sans aucun doute, enfin heureuse !

Les cicatrices de Caesar ont aujourd’hui complètement disparues, c’est devenue une ourse majestueuse avec une fourrure étonnamment resplendissante. Pesant quelques 271 kilos, Caesar n’est que muscles et beauté!

 Facebook/王闰

L’ourse n’a pas rejoint la vie sauvage et ne le fera jamais : son passé et les épreuves qu’elle a subies ne lui permettront jamais de s’adapter au monde extérieur. 

Mais elle a tout ce qu’il lui faut ici : ses activités favorites dans le sanctuaire restent la nage et les bains de soleil, mais elle s’amuse aussi à creuser des trous de partout…

flickr/animalasia

  …et à jouer au ballon!

 twitter/Gratitude attitude

Caesar n’est plus l’ourse misérable qu’elle était il y a dix ans. Mais même si son histoire se finit bien, il est important de se rappeler que des milliers d’autres ours subissent encore les mêmes tortures, même si cette pratique est devenue illégale en Chine. 

Un cylindre de metal autour du corps, c’est une pratique scandaleuse, et aucun animal ne mérite d’être traité de cette façon ! 

Heureusement, l’histoire de Caesar va peut-être permettre de réveiller les conscience sur ces pratiques, et un jour, pouvoir les stopper complètement. 

flickr/animalasia

Animal Asia fait tout son possible pour sauver ces ours, estimés à plus de 10 000, qui croupissent dans d’affreuses conditions. Un défi qui mérite notre attention et notre admiration. 

source




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments