De rage, un jeune garçon brise le miroir de la salle de bains. La réaction de sa mère ? Elle est en or.



De rage, un jeune garçon brise le miroir de la salle de bains. La réaction de sa mère ? Elle est en or.

 La mère et blogueuse Kathleen Fleming a récemment connu une expérience exaspérante. Son jeune fils, dans un accès de rage, a claqué la porte de la salle de bain, provoquant la chute du miroir qui s’est brisé sur le sol.

La photographie qu’elle a prise à ce moment donne une idée du niveau de panique et de détresse qu’elle a dû ressentir après cet incident.

En effet, ce type d’expérience que tout parent peut être amené à vivre peut mettre à l’épreuve les limites de la patience, voire même, temporairement, l’affection éprouvée envers leur enfant.

Mais, plus tard, Kathleen a mis en perspective ses sentiments à propos de la parentalité dans un article émouvant, poignant et magnifiquement bien écrit. Il m’a réellement touché, et je pense que tous les parents pourraient tirer des enseignements en lisant ceci. N’hésitez pas à partager ces mots importants, qui sont déjà devenus viraux, avec tous les parents de votre connaissance ! Ils sont particulièrement apaisants.

Voici l’article écrit par Kathleen :

Ça c’était mon couloir mercredi.

Brisé. Tranchant. Traître.

C’était mon couloir.

C’est mon fils qui a fait cela.

Parfois, en fait assez souvent, des choses se brisent, de manière irréparable. Et cela vous coupe carrément le souffle.

Cela m’a coupé le souffle lorsque mon fils s’est engouffré dans la salle de bain, frustré, énervé, exaspéré pour des raisons qui lui sont propres et lui apparaissent très importantes. Et quand il a choisi de CLAQUER la porte de la salle de bain, cela a amené le lourd miroir mural a glissé de ses fixations et a s’écraser au sol, laissant un million de pièces BRISÉES refléter la lumière de l’après-midi.

J’étais silencieuse. J’ai observé les dégâts et respiré un grand coup. Mis le chien dehors afin qu’il ne se coupe pas les pattes, enfermé le chat dans la cave pour la même raison.

J’ai marché dans le jardin et senti les larmes chaudes coulées sur mon visage. C’est étonnant à quel point on peut se sentir seul en tant que parent célibataire dans des moments comme ça. J’ai réalisé à quel point je me sentais effrayé et déçu. Cela est-il vraiment arrivé ? Oui. C’était bien réel.

Et je me tenais là et me demandais si c’était ou non une indication sur la manière dont son caractère se développait, j’ai entendu ses pleurs à travers la fenêtre au-dessus de moi, provenant de la salle de bain.

Son âme blessée. Lui aussi n’escomptait pas cela. Salut, Colère, je ne me rappelle pas t’avoir invité chez moi.

Apeuré.

Terrifié.

Honteux.

Inquiet.

Effrayé.

Respire un grand coup, #MamaWarrior (« #MamanDeCombat »). Respire un grand coup. Cette petite âme fragile a besoin de toi maintenant. Il a besoin de toi à ton meilleur. Ta plus grande compassion. Ton amour et ton réconfort le plus doux et le plus ferme. Inspire encore profondément. Vas-y maman.

Vas-y. Vas-y maintenant. Va ouvrir la porte d’entrée, traverse sur la pointe des pieds le verre brisé, écoute-le t’entendre approcher, regarde à travers la porte de la salle de bain restée ouverte, vois-le celui que tu aimes le plus au monde, rouge d’inquiétude et humide de larmes, sa voix est soudainement si fluette : « Maman je ne recommencerai plus, je suis VRAIMENT désolé. » Plus de larmes. Plus de pleurs. Tant d’incertitude sur son doux visage.

Vas-y maman. Prends-le. Vas-y maintenant. Prends-le sur tes genoux. Oui, tu pleures également. Serre-le bien fort. Regarde comme il se blottit si rapidement dans tes bras. Vois comme il est désireux que tu l’aimes. Que tu le rassures. Vois comme il est encore si petit. Combien son esprit est encore fragile.

Je t’aime.

Tu es en sécurité.

Je suis là.

Le pire est passé maintenant.

Je te tiens.

Je suis là.

Je t’aime.

Vas-y maman. Parle-lui de la colère. Fais-le maintenant. La colère est un sentiment très puissant. Tu as le droit d’être en colère. La colère consume. Elle peut purifier. Mais elle peut aussi détruire. Il acquiesce. Il l’a senti. Il a rencontré la colère maintenant.

Il y a un meilleur moyen de montrer tes grands sentiments.

On verra cela ensemble… demain.

Je suis là pour t’aider.

Tu es en sécurité.

Tu n’es jamais seul face à ta colère.

Tu n’es jamais seul face à tes peurs.

Je suis là. Nous sommes là tous les deux.

Maintenant nous allons nettoyer ensemble.

Nous avons ramassé les morceaux cassés. Nous avons balayé et passé l’aspirateur. Un travail silencieux. Un travail minutieux. Un travail attentionné.

Parfois les choses se cassent. Parfois nous les cassons. Ce n’est pas la casse qui importe, le comment ou le pourquoi. Ce qui importe est comment nous choisissons de réagir à cette casse. Est-ce que cela nous tue ? Est-ce que cela nous entraine dans une spirale descendante de reproches et de punitions ?

OU

Est-ce que cela nous aide à nous rappeler combien notre amour est profond ? Est-ce que cela nous pousse à la compassion et à surmonter les obstacles du  » bien » et du  » mal » dans l’AMOUR ?

Oui. AMOUR

Vas-y maman. Vas-y maintenant. Prends ton bébé. Apprends-lui. Montre-lui. Vis cela. Cela s’appelle l’AMOUR. Vas-y. Maintenant.

N’hésitez pas à partager cet article si vous pensez vous aussi que les mots de Kathleen sont magnifiques !




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments