Dire que votre chien est votre « Bébé » est une insulte à toutes les Mamans



Dire que votre chien est votre « Bébé » est une insulte à toutes les Mamans

 J’ai un chien. Deux chiens en fait. Nous avons eu nos chiots avant d’avoir nos bébés, et nous les avons aimés. Nous les avons embrassés. Nous les avons câlinés. Nous leur avons acheté beaucoup de jouets; nous leur avons accordés beaucoup de récompenses. Nous leur avons donné des surnoms stupides et les avons laissés dormir dans nos lits.

Mais nous n’avons jamais appelés nos canins adorés « enfants poilus » ou « Bébés poilus. » Parce que, aux dernières nouvelles, les chiens ne sont pas des hommes.

Votre chiot n’est pas votre enfant, alors arrêtez de dire qu’il l’est. J’ai trois enfants maintenant, et je suis sure de ça – Les enfants et les chiens ne sont pas pareils.

Rappelez-vous quand vous avez eu votre chiot. Vous l’avez probablement choisi dans la SPA locale, ou vous l’avez sélectionné chez l’éleveur local. En gros, vous avez pointé un chien et vous avez dit « Celui-là ».

D’un autre côté, la plupart des mères ont supporté neuf mois d’invasion corporelle, suivies par l’une des expériences physiques les plus intenses de sa vie. Après, ils lui ont déposé un bébé entre les bras. C’était une agonie, un bonheur, et un chant d’anges.

Et même quand vous adoptez, vous passez par beaucoup de paperasse et d’attente avant de vous retrouver les genoux tremblants, les mains tremblantes alors que vous pleurez de joie quand quelqu’un vous met entre les bras votre enfant pour la première fois.

Dire que votre chien est votre « Bébé » est une insulte à toutes les Mamans

On ne peut simplement pas comparer avoir un chien à ça.

Oui, les chiots et les nouveaux-nés se réveillent pendant la nuit. C’est emmerdant de se réveiller et de laisser sortir un chien, mais c’est encore plus emmerdant de se réveiller et d’essayer d’allaiter au sein un bébé qui ne veut pas coopérer et qui n’arrête pas de pleurer.

Et une fois que vous avez enfin nourri votre petit bout de chou, vous devez le recoucher. Le chiot ne décide pas de faire la fête jusqu’à 5 heure du matin, quand il est l’heure d’un autre allaitement.

Et puis il y a les protections bébé. Vous avez fait la protection chien dans votre maison – vous avez enlevé toutes les choses qu’il pourrait mâcher, enlevé les plantes toxiques, et vous avez fourni les jouets appropriés à mâcher.

Quand j’ai dû faire une sécurité bébé dans ma maison, j’ai dû m’assurer que les petites mains ne pouvaient pas accéder aux produits ménagers. J’ai dû faire attention à tout ce qui présente un risque de strangulation (adieu les stores) et j’ai mis des crans de sécurités dans tous les placards (qui sont tellement chiants).

Si j’avais failli à mes responsabilité, je ne ferai pas face à un héritage de famille mâché; je trouverai un bébé mort et une enquête des services sociaux.

Les enjeux sont un tout petit peu plus grands.

Non pas qu’avoir un chien n’est pas une grande responsabilité. Vous êtes responsable de nourrir et de prendre soin de votre chien. La possession d’un animal est un engagement sérieux qui devrait être entrepris seulement par ceux qui comptent s’occuper vraiment d’un animal pour le restant de sa vie.

Vous êtes coincé avec un chien… seulement, vous ne l’êtes pas, parce que vous pouvez partir. Avant que mon mari et moi ayons des enfants, nous voyagions tout le temps – laissions les chiens dans un local pour chien, payons un extra pour qu’ils puissent jouer dehors, et prenions l’avion sans remords..

Je ne peux pas simplement laisser mes enfants. Oui, bien sûr qu’un jour je pourrai les laisser avec un proche pour quelques nuits. Mais ce n’est pas aussi simple que de faire marcher ma carte de crédit et les mettre dans une cage.

Vous pouvez souvent ignorer votre chien. Oui, votre chien vit dans votre maison, et oui, vous l’aimez. Mais votre attention n’est pas centrée sur votre chien à chaque moment qu’il est réveillé.

Cinq minutes d’inattention de ma part, et mon enfant est entrain de boire de l’eau de javel et de mettre la main dans la cuvette des toilettes.

Si mes enfants sont réveillés, j’ai besoin de savoir ce qu’ils font, où ils le font, et qu’est-ce qu’ils font avec. Je n’ai pas besoin de les suivre d’une chambre à l’autre, mais ça aide.

Et, au risque de ressembler à un parent ennuyeux : les enfants font des choses merveilleuses que les chiens ne peuvent pas faire. Bien sûr, vous pouvez apprendre à Fido à chercher la baballe, mais cette fierté n’est rien comparé à celle que vous ressentez quand votre enfant apprend à lire.

Les deux donnent des bisous baveux, mais un seul peut zozoter « Ze t’aime, maman. »

L’apprentissage de la propreté n’est qu’une étape. Et est-ce que votre chien peut dessiner votre visage avec des cœurs tout autour?

Et ce n’est rien comparé à la multitude de choses que je dois faire pour mes enfants tous les jours. Mes chiens me regardent quand je prépare le déjeuner, lit Le Chat Chapeauté, et que j’enlève la morve du visage des gens.

Alors que mes chiens vont faire leurs besoins à l’extérieur, mes enfants exigent un changement constant des couches.

Les chiens ne s’effondrent pas quand leur figurine Star Wars est cassée, et ils me mordent beaucoup moins souvent. Ils ne m’appellent pas « tête de caca ». C’est l’une des raisons pour lesquelles je les aime.

Je sais que vous allez dire que je suis un parent indigné ici.

Peut être que vous ne voulez pas d’enfants, ce qui est un sujet de discussion, mais ce n’est ni le bon moment, ni le bon endroit là.

Dites que vous aimez vos chiens. Dites qu’ils embellissent votre vie. Dites qu’ils sont votre unique amour. Dites que vous êtes amoureux des chiens.

Mais n’appelez pas votre chien un bébé. Ne l’appelez pas « enfant poilu » ou « Bébé poilu. »

Parce que, bébé, ils sont très loin de l’être.

source




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments