• Cool buzz : actualités et buzz
  • Elle le quitte après une grosse dispute. Deux jours plus tard elle reçoit cette lettre!

    Elle le quitte après une grosse dispute. Deux jours plus tard elle reçoit cette lettre!

     Il se dispute avec sa conjointe, qui passe ses journées à la maison à s’occuper de leurs trois enfants. Ce n’est pas la première fois que ça arrive mais cette fois, elle en a assez. Elle fait ses valises et claque la porte, le laissant seul avec les enfants. L’homme a l’impression qu’on vient de lui couper les jambes. Quelques jours plus tard, lorsque la poussière est retombée, il rédige la lettre suivante:

    Elle le quitte après une grosse dispute. Deux jours plus tard elle reçoit cette lettre!

    Il a deux jours, nous avons eu une grosse dispute. Je suis arrivé à la maison vers 20 heures, fatigué après une longue journée, et j’avais envie de regarder le football.

    Ce que j’ai vu, c’était toi, épuisée et de mauvaise humeur. Les deux plus vieux se disputaient pendant que tu essayais de mettre le bébé au lit.

    Qu’est-ce que j’ai fait? J’ai monté le volume de la télé.

    Ça t’a rendue encore plus fâchée. Tu m’as dit que ça ne me tuerait pas de t’aider un peu, des fois. On s’est disputés et tu as commencé à pleurer. J’ai dit des choses terribles, et tout d’un coup, tu a décidé que tu n’en pouvais plus et que tu t’en allais.

    J’ai fait de mon mieux pour coucher le bébé et m’occuper des deux autres. Le lendemain, tu n’es pas revenue, et j’ai pris congé pour être avec les enfants.

    J’ai appris beaucoup de choses.

    J’ai appris ce que c’était que de ne pas s’arrêter de la journée, et de ne même pas avoir le temps de prendre une douche.

    J’ai appris ce que c’était que de garder la paix entre les deux plus vieux pendant que je prépare le souper et que je nettoie à mesure.

    J’ai appris ce que c’était que de n’avoir personne de plus de 7 ans à qui parler pendant toute la journée.

    J’étais tellement fatigué à la fin de la journée que j’aurais pu dormir 20 heures d’affilée.

    Pendant deux jours, j’ai marché dans tes souliers et maintenant, je comprends.

    Je comprends pourquoi tu es si fatiguée.

    Je comprends qu’être mère, c’est faire des sacrifices.

    Je comprends la frustration, le manque de temps, et le désir de pouvoir décrocher et relaxer juste un soir.

    Je comprends pourquoi tu as été si blessée lorsque ma mère a critiqué à mots couverts la manière dont tu prends soin des enfants.

    Je comprends qu’être mère est l’une des tâches les plus difficiles dans la société. Une tâche qui n’est pas vraiment mise en valeur de nos jours.

    Je t’écris cette lettre pour te dire non seulement que tu me manques, mais aussi pour te promettre qu’il ne se passera pas un jour sans que je te dise que tu es une femme courageuse et une mère excellente.

    Je t’admire. »

    La lettre a fait le tour du monde – elle est honnête et souligne le travail des mères et des pères qui font le choix de rester à la maison pour prendre soin des enfants.

    Facebook Comments