• Cool buzz : actualités et buzz
  • Elle reçoit du savon en cadeau, puis se lave le visage. Le lendemain, c’est un CHOC BRUTAL quand elle découvre ce que c’est!!!

    Elle reçoit du savon en cadeau, puis se lave le visage. Le lendemain, c'est un CHOC BRUTAL quand elle découvre ce que c'est!!!

     Ah! La joie d’être parent! Ça nous fait vraiment vivre toutes sortes de situations!

    Une mère a vécu toute une expérience quand elle a reçu ce qu’elle croyait être du savon de la part de ses enfants. Ashford Evans raconte cette anecdote sur son site, «For Every Mom»:

    «J’ai ouvert la porte et j’ai été accueillie par un grand silence. Un silence paradisiaque et rare dans cette maison.

    C’était l’une des rares occasions où mon compagnon et moi ne pouvions pas être disponibles pour nos enfants ce jour-là. Je revenais tard d’une réunion au bureau, et il était parti en milieu d’après-midi pour une virée entre hommes à la pêche. Nous avions confié les enfants -après maintes supplications- à différents amis pour couvrir les six heures pendant lesquelles aucun de nous ne se trouvait en ville. Donc quand je suis arrivée à la maison après un vol long et harassant et que j’ai trouvé ce silence délicieux et cette maison vide, c’était un soulagement.

    J’ai pris mon temps pour retirer ma valise de la voiture puisque personne n’allait me demander quelque chose dans la seconde. Puis j’ai traîné doucement la valise jusqu’à la chambre avant de me diriger vers la salle de bain. Quand je suis entrée dans la pièce, j’ai senti une odeur enivrante de citron doux. Toute la salle de bain semblait avoir été astiquée juste avant mon arrivée. J’ai regardé un peu partout, étonnée que mon mari ait pensé à nettoyer la maison juste avant mon arrivée (Dieu sait combien je déteste revenir dans une maison en désordre), et c’est là que je l’ai vu.

    L’un des bols à céréales des enfants était posé au bord de l’évier avec dedans, ce qui semblait être un vieux morceau de savon. Je ne me souvenais plus avoir acheté un savon aux senteurs fruitées mais il pouvait s’agir d’un palet datant de plusieurs années déjà. Les enfants ont une fâcheuse tendance à retrouver des choses oubliées au fond des placards depuis longtemps.

    Cela ressemblait simplement à un morceau de savon un peu âgé. Vous savez, quand il semble un peu sec et craquelé. Mais il sentait tellement bon!

    Je l’ai porté à mes narines pour mieux respirer cette odeur délicieuse. L’odeur des agrumes dans une maison propre et parfaitement silencieuse est je crois, une sorte de paradis.

    La seule chose que je ne pouvais pas me figurer, c’était l’endroit où j’avais pu acheter un tel savon de luxe et quand. Et pendant la soirée, lors de mes passages à la salle de bains, j’ai remis le nez plusieurs fois sur le savon pour inhaler cette odeur tropicale. Et je me suis lavé les mains et le visage plusieurs fois avec. Après tout, c’était juste du savon.

    Le lendemain matin, le moment de grâce était terminé et je suis partie récupérer les enfants et faire mon retour dans ma vie de chaos et de macaronis au fromage – laissant la douce senteur d’agrumes dans mes souvenirs. Mais peu de temps après son retour, ma fille Eeny sort de la salle de bain avec le morceau de savon contre ses lèvres et inspire profondément en disant « C’est mon préféré. J’adore comment il sent. »

    « Je sais ! » ai-je dit avec enthousiasme. « Mais qu’est-ce que c’est ? Où est-ce que vous l’avez trouvé ? »

    « Meeny l’a trouvé dans les toilettes des garçons au Taekwondo et l’a ramené à la maison, » a-t-elle répondu joyeusement.

    Et c’est là que ça m’a frappé. Ce n’était pas un savon de luxe à 15€ d’une boutique charmante que j’avais caressé pendant les dernières heures. C’était un palet d’urinoir.

    C’est bien ça, vous pouvez arrêter de respirer. Un p**tain de palet à urinoir. UN PALET À URINOIR ! Un palet qu’on met au fond des urinoirs des garçons dans les toilettes des salles de gym où j’emmène les garçons pour le Taekwondo trois fois par semaine. Un palet sur lequel ont uriné des milliers de petits garçons inconnus et avec lequel je me suis lavé le visage.

    Avec cette prise de conscience, j’ai hurlé et enlevé des mains de ma fille le savon que j’ai mis directement à la poubelle.

    « NOOOOOOOOOON, » a-t-elle crié en fondant en larmes. « C’est mon PRÉFÉRÉ !!! »

    « LAVE-TOI LES MAINS, LE VISAGE, OH MON DIEU VA TE LAVER COMPLÈTEMENT !!! » ai-je crié à mon tour.

    Et tout est devenu noir.

    Quand je suis revenue à moi, j’ai réalisé que je n’avais que deux options. Alors que je passais en revue toutes les choses que j’avais touchées – mangées – depuis que  j’avais pris en main ce « savon », additionnées à toutes les choses que mes enfants avaient touchées, nous n’avions pas réellement le choix. Je veux dire, la séance de Taekwondo avait eu lieu le mercredi et nous étions maintenant samedi !!! Cette CHOSE avait plus ou moins été en contact avec absolument TOUT dans la maison.

    Donc de manière assez claire, notre option n°1 était de brûler toute la maison jusqu’au jardin. Ou l’option n°2 : prétendre que cela ne s’est jamais passé et boire une bouteille de vin (ou deux en fait). Je vous laisse deviner quelle option j’ai choisie.

    D’une certaine manière, découvrir aussi que ses propres enfants peuvent être les créatures les plus dégoûtantes qui n’aient jamais rampé à la surface de la terre a au moins l’avantage de nous enseigner une certaine forme d’humilité.»

    SOURCE: FEROCE
    CRÉDIT PHOTO: FLICKR
    Facebook Comments