En phase terminale d’un cancer, elle apprend qu’elle n’a jamais été malade



En phase terminale d’un cancer, elle apprend qu’elle n’a jamais été malade

 Alors qu’elle était en phase finale de son cancer du foie, Anne Milne, une écossaise de 56 ans, découvre qu’en fait, elle n’avait jamais été malade.  L’histoire semble surréelle, et pourtant, c’est bien le cas pour cette mère de famille qui avait déjà entamé des séances de chimiothérapie pour ce prétendu cancer diagnostiqué en 2008 afin de profiter de sa famille plus longtemps.  Un an après, voyant que son état n’avait pas empiré, les médecins se sont résignés à la réalité :
Anne n’a jamais eu de cancer du foie. Ce qu’elle avait, n’étaient que des lésions du foie inoffensives.  Ce n’est que 6 ans plus tard que l’écossaise décide d’en parler, et c’est par le biais de ses avocats qu’en apprend qu’elle aura très certainement des compensations financières.  En effet, outre l’aspect financier du traitement du prétendu cancer déjà assez onéreux en soi, toutes ces séances thérapeutiques ont causé des séquelles irréversibles, aussi bien mentales que physiques.

«Ces traitements m’ont complètement changée. Ça m’a pris six ans avant d’être capable d’en parler et d’obtenir des excuses raisonnables. Je serais en meilleure santé aujourd’hui si je n’avais pas subi de chimiothérapie» affirme Anne.

Morale, ne jamais prendre la parole d’un médecin pour de l’évangile…

a-116

Source : Eddenya

Partagez l’astuce avec vos amis:




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments