• Cool buzz : actualités et buzz
  • Énorme frustration chez beaucoup de clients pendant la liquidation chez Sears

    a2961

    Si vous pensiez pouvoir profiter de la liquidation de fermeture chez les magasins de Sears Canada, vous devriez y repenser à deux fois, car des internautes ont dévoilé que la compagnie vendait des articles plus chers qu’à leurs tarifs réguliers.

    C’est ce qu’Elizabeth MacMillan a révélé après avoir effectué une visite au Sears de Stratford en Ontario.

    Celle-ci a constaté que les prix sur les étalages avaient été gonflés de 20 à 40% afin d’amortir la réduction promise à la caisse.

    C’est en vérifiant le prix d’un chandail qu’elle avait précédemment voulu acheter à son fils qu’Elizabeth s’est rendue compte du subterfuge.

    Le chandail, qui se vendait alors 7,97$ se trouvait à être vendu pour 9,97$, alors que les articles étaient censés être en rabais.

    Une autre cliente, Venece Biggin, affirme avoir été témoin du même exercice dans un Sears de Winnipeg.

    Scénario identique au Sears de Prince Albert, en Saskatchewan, où Evona Surgenor a découvert que lors d’une vente fermeture, un article habituellement vendu à 59,97$ était maintenant affiché à 79,97$.

    6132

    Du côté de Sears Canada, Vincent Power a expliqué aux journalistes d’Ici Radio-Canada: « Ce sont des augmentations de prix qui ont été faites il y a longtemps, lors du changement de collection saisonnier. »

    Quant aux étiquettes qui ont été apposées sur d’anciennes étiquettes de prix affichant des tarifs autrefois moins cher, Power a expliqué cela par le fait que des employés avaient peut-être voulu prendre des raccourcis.

    Enfin, à ceux et celles qui pourraient penser que Sears pourrait être accusé de quoi que ce soit par rapport à cette manoeuvre, l’avocat Geoffrey Dabbs dévoile la vérité un peu choquante: « Faire de la publicité sur les bases d’une liquidation ne veut rien dire. Lorsqu’ils disent « 20 % de rabais », c’est 20 % de rabais sur le prix qu’ils veulent bien fixer. »

    Source: Ici Radio-Canada

    Facebook Comments