Il fait du vélo sur un pont mais est soudain choqué par ce qu’il voit. La suite est émouvante!



Il fait du vélo sur un pont mais est soudain choqué par ce qu’il voit. La suite est émouvante!

Il y a des jours où votre vie peut basculer et être bouleversée à tout jamais en l’espace de quelques secondes. C’est le cas de Martin Qviström qui a fait preuve de beaucoup de courage alors qu’il traversait un pont à vélo.

Alors qu’il traversait un pont à vélo à Stockholm, en Suède, Martin Qviström, 40 ans, a soudain vu une jeune fille agée de 16-20 ans. Elle avait grimpé sur la clôture et les câbles de protection du pont et était prête à sauter.

martin cover

MARTIN QVISTROM

Je suis monté aussi vite que j’ai pu vers elle et je lui ai dit :« Qu’est-ce que tu fais? » Elle a répondu:« Je vais sauter!» Et puis, elle a tout lâché et a sauté, écrit Martin.

Martin s’est jeté contre la barrière et a juste eu assez de temps pour mettre ses mains autour de sa taille. Avec toute sa force, il a réussi à tirer la jeune fille vers lui. Puis, d’une voix calme, Martin a commencé à raconter à la jeune femme une histoire au sujet de son frère, qui s’est suicidé 23 ans plus tôt.

Martin a expliqué à quel point la perte de son frère l’a affecté, et qu’il ne voudrait pas que les proches de la jeune femme vivent la même experience.

Alors que Martin parlait, la jeune fille continuait de répéter encore et encore, « Je veux mourir

« Tu ne vas pas mourir aujourd’hui,» lui répondis-je, «et je la serrais encore plus fort, » a écrit Martin.

Un cycliste qui passait par là est venu à leur secours jusqu’à ce que la police arrive.

Il a fallu quatre minutes pour que la police arrive. Pendant ce temps, je parlais avec la jeune fille en permanence. Elle m’a dit que ses parents la détestent, qu’elle est bipolaire, et qu’elle a été admnise dans un hôpital psychiatrique. Je lui ai dit que tout allait aller mieux et qu’elle allait trouver le bonheur et la joie dans sa vie.

Avec l’aide de la police, Martin a finalement réussi à ramener la jeune femme de l’autre côté de la barrière du pont, en sécurité.

Ce fut une expérience choquante pour moi. Le fait de tenir cette jeune femme dans mes bras, sachant que mes bras autour de sa taille étaient tout ce qui la séparait d’une mort prématurée. Ce fut une pensée effrayante. Si j’étais arrivé une seconde plus tard, je n’aurai pu rien faire. Je l’aurai vu tomber dans les profondeurs. C’est une pensée insupportable.

Depuis Martin a raconté son expérience sur Facebook, elle se propage comme une traînée de poudre. Des milliers de personnes l’ont partagé sur Facebook et plusieurs médias suédois et norvégien ont aussi parlé de cette histoire. Martin espère que plus de gens vont ouvrir les yeux sur les problèmes de santé mentale et que nous allons tous prendre plus de responsabilités pour aider ceux qui souffrent de cela.

Mon cœur et mon âme ont été blessés en tenant cette jeune femme dans mes bras, en sentant son désir de mort, et par le fait d’être incapable de l’aider plus. Je voudrais la rencontrer à nouveau et être son meilleur ami et lui montrer tout ce que le monde a à offrir.

La vie est un cadeau. Je veux l’aider à comprendre. Nous avons vraiment besoin d’apprendre à mieux prendre soin de l’autre. Les problèmes de maladies mentales sont partout et les gens ont besoin de prendre plus de responsabilités pour aider ces personnes là. Prenez soin les uns des autres. Soyez gentils les uns envers les autres.

Nous sommes entièrement d’accord avec lui, si vous aussi vous partagez notre avis n’hésitez pas à faire passer le message de Martin autour de vous!

Source




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments