Il massacre le chien de ses parents, puis il envoie un SMS à sa mère: « Pour Toby, c’est fini! »



Il massacre le chien de ses parents, puis il envoie un SMS à sa mère: « Pour Toby, c’est fini! »

Laurent D. est en détention préventive à Jamioulx depuis le mois de février. Bipolaire et violent. Il comparaîtra ce jeudi devant le tribunal correctionnel : la justice lui reproche d’avoir poignardé à mort le petit chien de sa mère. Elle était en larmes quand elle a reçu ce SMS : « Pour Toby, c’est fini »…

Il massacre le chien de ses parents, puis il envoie un SMS à sa mère: « Pour Toby, c’est fini! »

Ce jour-là, ce sont des ouvriers du Service Propreté de la Ville de Charleroi qui ont découvert la dépouille du malheureux Toby, frappé de plusieurs coups de couteau, devant les grilles du Sporting de Charleroi… Choqués, les ouvriers remettront la dépouille à la SPA de Charleroi.

Les relations de Laurent D. avec sa famille ne sont pas au beau fixe. La veille encore, un vendredi, il avait reproché à ses parents de donner plus d’argent à sa sœur qu’à lui-même et avait même menacé son papa avec un canif. Les parents avaient alors décidé de quitter la maison pour aller passer la nuit chez leur fille.

Le lendemain, lorsqu’ils sont rentrés chez eux, ils ont découvert l’étendue du désastre : leur maison avait été littéralement retournée, de la cave au grenier, tout était cassé, sorti des armoires, dévasté… Mais le pire restait encore à venir puisque le chien avait disparu… et que le SMS final ne leur a plus laissé le moindre doute. Toby a fait les frais des problèmes de Laurent D.

C’est pour ces faits de menaces, de destruction mobilière et pour « avoir fait périr un animal sans nécessité » que Laurent a été renvoyé devant le tribunal correctionnel sous les liens du mandat d’arrêt.




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments