Il participait à une course exténuante dans le désert de Gobi quand il a trouvé un ami improbable.



Il participait à une course exténuante dans le désert de Gobi quand il a trouvé un ami improbable.

Vous ne savez jamais quand ni où vous allez rencontrer votre prochain meilleur ami.

Mais une chose est certaine: lorsque vous trouvez cette personne (ou animal), vous ne le laisserez jamais s’en aller.

Il suffit de demander au coureur écossai Leonard Dion. Quand il a voyagé à Xinjiang, en Chine, pour participer à une course dans le désert de Gobi, il y avait une chaleur intense et les conditions de course étaient exténuantes. Mais ce à quoi il ne s’attendait pas était de rencontrer ce petit être.

C’était la première fois que Leonard faisait cette course à travers les montagnes de Tian Shan et sur l’ancienne route de la soie en Chine.

La course était très exigeante physiquement, même pour les personne les plus aguerries, sans parler d’un petit chien. Mais c’est exactement ce que les concurrents ont vu courir avec eux le premier jour.

Leonard a rapidement réalisé que les gens appelaient le petit chien Tinto et l’aimait à lui particulièrement, et ils se sont liés instantanément.


Il l’a suivit partout dans les camps et à travers quatre des six étapes de la course, lui inspirant de changer son nom à Gobi.


La seule raison pour laquelle il n’a pas couru avec lui dans les deux autres étapes était parce que cela aurait été dangereusement chaud pour lui.


Mais il n’a pas refusé de se blottir contre lui plus tard.

Et quand Leonard a finalement franchi la ligne d’arrivée en deuxième place, Gobi était juste là à côté de lui. C’est là qu’il a su qu’il devait le ramener chez lui avec lui, malgré les obstacles difficiles qu’il aurait à le transporter de Chine en Ecosse.


Malheureusement, il a dû le laisser là temporairement avec un gestionnaire de 4 Deserts, mais il travaille actuellement avec la SPA de Hong Kong et d’autres membres du groupe de la course pour organiser son transport vers sa maison à Edimbourg.


Il a même créé une page de financement participatif et a récolté tout l’argent dont il aurait besoin afin de payer son vol depuis le désert de Gobi en un trajet direct vers l’Écosse.


Gobi le petit chien, va devoir être mis en quarantaine en Chine et encore une fois quand il aura atteint le Royaume-Unis, et n’aura donc pas de maison pendant au moins six mois. Mais il sera heureux après et cela en vaut vraiment la peine.


Quelle histoire merveilleuse. Espérons que nous pourrons prochainement voir leurs retrouvailles. N’hésitez pas à partager si cette histoire vous a ému autant que nous!




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments