Il trouve un corps étrange sur la plage. En regardant de plus près, il fait une découverte capitale!



Il trouve un corps étrange sur la plage. En regardant de plus près, il fait une découverte capitale!

Sur l’île St George dans l’archipel des îles Pribilof en Alaska, un jeune professeur en biologie se promenait sur une plage peu fréquentée lorsqu’il a remarqué quelque chose d’étrange sur le sable. Alors qu’il s’approchait, le jeune homme a remarqué qu’il s’agissait d’une baleine échouée malheureusement décédée. Il a immédiatement alerté un chercheur qui pensait que l’animal appartenait à l’espèce des bérardies de Baird, mais il n’en était rien ! Après un examen plus poussé, il est apparu que l’animal marin retrouvé avait une couleur de peau trop foncée et était trop petit pour appartenir à la famille des bérardies de Baird. De plus, la nageoire dorsale est beaucoup plus grosse que la normale pour cette espèce. Les deux hommes ont fini par se rendre compte qu’ils venaient de découvrir une espèce de baleines non identifiée.

Twitter/Monterey Aquarium

Après analyse du crâne et une comparaison des profils d’ADN, les scientifiques ont pu retrouver la trace d’un squelette semblable à celui-ci dans une école des îles Aléoutiennes (Sud-Ouest de l’Alaska). Cette espèce, officiellement inconnue, a été renommée « karasu » (corbeau en français) par les pêcheurs japonais à cause de sa couleur noire. Cette découverte, en 2016, d’une toute nouvelle espèce de baleine, de 7 mètres de long, montre à quel point la vie sous-marine nous est étrangère.

Twitter/Chris Sergeant

Les scientifiques tentent désespérément d’en retrouver une vivante afin de pouvoir étendre leurs recherches. Mais étant donné la chasse des baleines partout dans le monde, il se pourrait que cette espèce soit en voie de disparition.

Twitter/BBC Earth

Pour les chercheurs, trouver ces baleines et les recenser ne va pas être une mince affaire. Nous espérons qu’ils finissent par en trouver une vivante pour pouvoir la suivre, l’étudier et ainsi mieux la protéger. Qui sait quelles autres merveilles existent dans le magnifique bleu de l’océan sans que nous le sachions ?




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments