Il y a un an, elle a acheté cette jument maltraitée pour 50€ – aujourd’hui elle est méconnaissable!



Il y a un an, elle a acheté cette jument maltraitée pour 50€ – aujourd’hui elle est méconnaissable!

Après avoir été incapable de ressentir une connexion avec les chevaux qu’elle a rencontré, Kimberly Lewis est tombée sur ce cheval par hasard.

Le cheval vivait dans un refuge pour chevaux battus après avoir été maltraités et négligés par son ancien propriétaire.

kimberly 2

FACEBOOK / KIMI LEWIS

Le cheval pesait 368 kg, soit près de la moitié du poids normal pour un cheval de cette taille. Ses cheveux étaient sales et emmêlés, et ses sabots pas nettoyés.

Le pire de tout, dit Kimberly, étaient ses yeux. Ils étaient sombres et vides, comme si la volonté de vivre avait disparue.

Kimberly a de suite voulu le prendre chez elle.

kimberly 3

FACEBOOK / KIMI LEWIS

Lewis savait qu’il était probable que ce cheval soit trop blessé, à la fois physiquement et émotionnellement, pour le monter un jour. Elle ne savait même pas s’il se rétablirait.

« Je savais qu’il méritait une chance d’être un cheval », dit-elle.

Elle a donné 50$ et l’a pris chez elle en mai 2015, et lui a donné le nom de Dolly. Avant cela, le cheval n’avait jamais eu de nom.

kimberly 4

FACEBOOK / KIMI LEWIS

Et un an plus tard?

Dolly est presque méconnaissable! Elle a maintenant atteint un poids de santé et elle estime qu’elle a 4 ou 5 ans.

kimberly 5

FACEBOOK / KIMI LEWIS

Et elle n’a pas seulement récupéré physiquement, mais aussi émotionnellement.

« Les plus grands changements sont ses yeux et sa personnalité », dit Kimberly.

kimberly 6

FACEBOOK / KIMI LEWIS

Il se trouve Dolly est une fille un peu folle, aussi.

kimberly 7

FACEBOOK / KIMI LEWIS

Comme Kimberly le dit, « Aussi gnangnan que cela puisse paraître, nous nous sommes sauvées l’une et l’autre. J’apprends constamment d’elle, à devenir une meilleure personne ».

N’oubliez pas de partager cette histoire si vous pensez que chaque cheval mérite d’être en bonne santé, heureux et aimé!




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments