Impuissant, il regarde le loup s’approcher de son chien, puis l’impensable se produit.



Impuissant, il regarde le loup s’approcher de son chien, puis l’impensable se produit.

En 2003, Nick Jans, un photographe de paysage originaire de Juneau dans l’Alaska, se promène en compagnie de son Labrador lorsqu’il fait une rencontre fortuite qui lui glace le sang : un énorme loup noir. La bête, immobile, plonge son regard dans le sien. Nick a pour habitude de photographier des loups, mais il se tient en général à distance afin que son chien n’entre jamais en contact avec eux.

Imgur/ A Wolf named Romeo

Inutile de dire que son sang ne fait qu’un tour lorsque son chien se met à courir en direction de l’animal sauvage ! Mais contre toute attente, le loup se met alors à jouer avec son labrador. Nick prend immédiatement une photo de cette rencontre insolite. Après quelques instants de complicité, le loup finit par repartir dans les bois, mais il ne reste pas à l’écart du photographe et de son chien. Au contraire, il continue à faire des apparitions de derrière les arbres comme s’il jouait à cache-cache avec eux. À aucun moment le prédateur n’a montré une quelconque agressivité ou un comportement menaçant, tous les trois ont partagé un moment très spécial. C’est comme si ce dernier surgissait de derrière les troncs d’arbre et disait « coucou ».

Imgur/ A Wolf named Romeo

Nick occupe son temps libre à étudier le comportement du loup solitaire qui s’aventure toujours un peu plus sur le territoire des humains.

Imgur/ A Wolf named Romeo

Le photographe décide d’appeler l’animal sauvage plein de grâce « Romeo ». Les voisins se montrent quant à eux un peu plus réticents à l’idée de la présence du loup dans les environs, car ils craignent que ce dernier ne s’attaque à un enfant ou à l’un de leurs animaux domestiques. Mais plus les habitants rencontrent Romeo, plus ils prennent conscience que l’animal n’a que de bonnes intentions. Comme il ne fait partie d’aucune meute, il semble que ce dernier recherche simplement un peu de compagnie.

Imgur/ A Wolf named Romeo

Les habitants de Juneau commencent alors à entrer de plus en plus en contact avec le loup et se rendent dans ses endroits favoris tels que le parc du glacier Mendenhall. Ils viennent lui rendre visite accompagnés de leur chien afin que ces derniers fassent connaissance du nouvel « invité ». Jamais aucun conflit n’a éclaté entre l’animal sauvage et les chiens domestiques de la ville, au contraire, les rencontres finissent toujours en parties de jeux mémorables.

Imgur/ A Wolf named Romeo

Romeo trouve de nouveaux moyens d’interagir avec les humains en ramenant des bâtons que les propriétaires de chiens lui lancent pour jouer.

Imgur/ A Wolf named Romeo

Pendant six ans, Romeo vit en périphérie de la ville et interagit avec les habitants et leurs chiens. À sa mort, les habitants se mettent même tous d’accord pour faire une plaque commémorative à son effigie.

Imgur/ A Wolf named Romeo

Aucun des habitants n’oubliera Romeo et tous les moments insolites qu’ils ont partagés. L’animal sauvage à la fois magnifique, gentil et intelligent a marqué les habitants de Juneau à tout jamais.

Source: newsner.com




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments