L’avocat tente de le mettre en procès. Ce que le fermier dit vaut vraiment de l’or!



L’avocat tente de le mettre en procès. Ce que le fermier dit vaut vraiment de l’or!

L’agriculteur Bertil a jugé que ses blessures après un accident grave étaient suffisantes pour mettre en procès la société de transport qui était impliquée dans l’accident. La société de transport a embauché un avocat pour sa défense coûteuse, dont le travail consistait à éviter à la société de payer des dommages et intérêts. L’avocat a fait de son mieux pour faire pression sur l’agriculteur dans la salle d’audience.

farmer

PIXABAY

« Comment se fait-il que vous ayez dit à la police présente sur les lieux que vous alliez bien après ce qui est arrivé? » demanda l’avocat. « Vous avez dit:
« Tout va bien je n’ai rien, peu de temps après l’accident », a t-il poursuivi.

L’agriculteur Bertil a répondu: « Oui, je vais vous dire ce qui est arrivé. Je venais de charger ma vache Bessie sur la plate-forme.. »

L’avocat l’interrompit: « Je ne vous ai pas demandé de clarifier certains détails. Pour répondre à cette simple question. Comment se fait-il que vous avez dit,
«Je me sens bien à la police après l’accident? »

L’agriculteur: « Eh bien, comme je le disais, je venais de mettre Bessie sur la remorque et j’ai commencé à conduire sur la route. »

L’avocat l’a interrompu à nouveau: « Cher juge, j’essayer d’obtenir une réponse à la question pourquoi Bertil, a déclaré à la police qu’il allait bien sur le site de l’accident. Et maintenant, plusieurs semaines après l’incident, il essaie de poursuivre mon client. Selon moi, il a tord. Pourriez-vous être assez aimable pour lui dire qu’il doit s’en tenir à ce sujet et répondre à la question? »

Le juge était plutôt intéressé par ce que l’agriculteur Bertil avait à dire pour sa défense.

« Je voudrais vous entendre parler de ce qui est arrivé », a dit le juge à l’agriculteur.

Bertil a remercié le juge et a continué à dire:

« Eh bien, comme j’ai essayé de le dire, je venais de charger ma vache Bessie sur la plate-forme. Je commencé à conduire sur l’autoroute quand un gros camion a enfoncé le côté de ma remorque. Le conducteur venait de griller un stop et m’a percuté avec force. »

« J’ai été projeté dans un fossé et Bessie a volé dans l’autre sens. J’ai eu vraiment mal et n’osais pas bouger. Puis j’ai entendu ma vache se tordre de douleur sur la route », a expliqué l’agriculteur et il a continué:

«Je savais que c’était grave, juste en entendant ses cris douloureux et d’aide. Peu de temps après l’accident un policier est arrivé sur les lieux. Il pouvait aussi entendre Bessie qui gémissait alors il est allé vers elle. »

« Le policer a fait une évaluation rapide, a sorti son arme et lui a tiré dans la tête. Ce fut probablement la bonne chose à faire. Ensuite, le policier est venu vers moi avec un pistolet dans sa main et m’a regardé. »

Il a dit: « votre vache était si mal en point que j’ai du lui tirer dessus. Comment allez-vous?»

« Alors qu’est-ce que vous auriez dit? »




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments