Le silicium organique : le remède à toutes les douleurs ?



Le silicium organique : le remède à toutes les douleurs ?

 Le silicium organique est souvent présenté comme le remède miracle qui aurait le pouvoir de guérir de nombreux maux. Qu’en est-il réellement ?  Voici quelques éclairages sur le silicium organique, ce produit mystérieux. 

D’où vient le silicium? 

Le silicium est l’un des principaux minéraux présents dans la croûte terrestre (roche, sable, quartz…) après l’oxygène. Il est également présent dans l’organisme humain qui en contient 7 grammes en moyenne, en particulier dans les tissus conjonctifs (os, cartilage…).

 En vieillissant, les réserves de silicium ont tendance à baisser à cause de plusieurs facteurs tels qu’une alimentation déséquilibrée (produits transformés…), une mauvaise hygiène de vie, le vieillissement des cellules, etc. Or, le silicium est un minéral essentiel pour la synthèse du collagène, de l’élastine, et de l’acide hyaluronique qui sont très importants pour les cartilages, la peau, les os, les ongles et les cheveux.

Le silicium, un remède pour quelles maladies ?

Cheveux et ongles

Le silicium agit sur les phanères (cheveux, ongles) en fortifiant leur structure et en prévenant l’apparition des problèmes qui risquent de les affecter. Ainsi, il permet de prévenir la chute de cheveux et de stimuler leur repousse en les renforçant et en améliorant la microcirculation au niveau du cuir chevelu. Quant aux ongles, il aide à les  fortifier à et lutter contre leur dédoublement et leur effritement.

Les maladies cardiovasculaires

Le silicium favorise une meilleure  élasticité des parois artérielles grâce à son rôle de synthèse de l’élastine et du collagène. Ainsi, il prévient le durcissement des artères qui provoque  l’athérosclérose (une affection qui augmente le risque l’infarctus) et aide à réguler la tension artérielle.

L’arthrose 

Le silicium est un minéral essentiel à la synthèse des glycosaminoglycanes présents dans le cartilage, qui sont responsables de sa régénération et favorisent l’absorption du calcium sur les os. Par conséquent, un déficit en silicium peut conduire à une usure du cartilage et ainsi provoquer l’arthrose.

Les problèmes dermatologiques

Le taux de silicium présent dans la peau va déterminer sa qualité. En effet, le silicium joue un rôle important dans la synthèse du collagène et de l’élastine, responsables de la régénération des cellules de la peau et de sa souplesse. Sa diminution avec l’âge favorise l’apparition des rides, des taches brunes, du relâchement, etc. et l’apparition de certaines affections tels que le psoriasis.

Où trouver le silicium ?

Plusieurs études ont montré que la diminution du silicium avec l’âge peut atteindre un taux de 80% chez l’être humain, et en particulier chez les femmes qui arrivent à la ménopause.

Pour refaire le plein en silicium, il faut d’abord commencer par revoir ses habitudes alimentaires, car on le retrouve généralement dans l’enveloppe des céréales, les fruits et les légumes biologiques et l’eau de source.

En moyenne, le corps a besoin de 2 mg de ce minéral par jour. Pour cela, une supplémentation en silicium organique est possible. C’est une forme de silicium non-oxydée (contrairement à la forme colloïdale), active et très facilement assimilable par l’organisme. Vous pouvez en trouver dans de nombreux magasins (Bio) de compléments alimentaires ou chez votre herboriste. Toutefois, cette cure est à suivre pendant trois semaines, avec une pause de 10 jours afin de donner du temps aux reins pour se reposer. Par ailleurs, il est conseillé de ne pas abuser de cette cure.

On le retrouve également dans la sève de certaines plantes telles que l’ortie, le bambou ou la prêle, sous sa forme « colloïdale ». Mais, malheureusement, cette forme de silicium est très mal assimilée par le corps et ne réussira pas à satisfaire le besoin corporel en ce minéral qui est de 2mg par jour.

Sous quelle forme utiliser le silicium organique ? 

Disponible en lotion, sous forme de gel ou en injection, le silicium  organique rejoint le tissu conjonctif le plus proche pour favoriser et accélérer sa régénération, tout en soulageant les douleurs articulaires.

Pour préserver son efficacité, il doit être conservé à température ambiante et ne doit pas entrer en contact avec le verre, le métal, le froid, la chaleur ou la lumière.

De plus, il existe dans certaines cultures des médecines alternatives qui consistent à enterrer dans le sable les personnes qui souffrent de douleurs arthritiques et rhumatismales. Les graines sable ayant à leur surface une fine couche de silicium organique actif et assimilable par le corps. Mais, ceci n’est pas une raison pour en manger, évidemment !

Avertissements et mises en garde 

Il est vrai que plusieurs témoignages déclarent haut et fort que le silicium possède des qualités anti-inflammatoires et  permet de nourrir les tissus conjonctifs et régénérer les articulations, les os, les artères, la peau, etc. mais puisque les avis scientifiques restent réticents à son égard, il est recommandé de demander un avis médical avant de prendre toute supplémentation en ce minéral.



Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments