Mère de 4 enfants, elle pose nue sur Facebook. Mais ce que vous allez voir a donné du courage à tellement de personnes!



Mère de 4 enfants, elle pose nue sur Facebook. Mais ce que vous allez voir a donné du courage à tellement de personnes!

 Le jour de ses 32 ans, Beth Whaanga, qui réside à Brisbane en Australie, s’effondre en apprenant une terrible nouvelle : elle a un cancer du sein. Elle a l’impression que sa vie s’écroule. Beth est également porteuse du gène BRCA2, une prédisposition génétique au cancer du sein et de l’utérus. Elle est rapidement opérée pour se faire enlever sa poitrine et son utérus. 

Facebook/Beth Whaanga

Mais l’Australienne refuse de cacher ses cicatrices : elles montrent pourquoi elle est toujours en vie. Avec son amie, la photographe Nadia Masot, elle initie le projet “Sous la robe rouge” et se fait photographier totalement nue, ses cicatrices bien mises en évidence. “Tous les jours, nous croisons des gens. Ils ont l’air normaux mais parfois, leurs corps racontent une autre histoire, sous les vêtements,” explique Beth. “Nous voulons montrer que le cancer concerne tout le monde.”

Facebook/Under The Red Dress

Beth poste ces photos nues sur Facebook – mais pas avant d’avoir prévenu ses amis auparavant. “Ces photos sont controversées et contiennent des images topless,” écrit-elle. “Elles ne sont pas du tout censées être sexuelles. Le but de ce projet est d’attirer l’attention des gens sur le cancer du sein. Si vous trouvez ces photos choquantes, alors bloquez-les de votre fil d’actualités.” 

Facebook/Under The Red Dress

Et Beth reçoit des tonnes de messages. Nombreux sont ceux qui la félicitent et l’encouragent. Ils la complimentent de rendre public sa lutte contre cette maladie. Et pourtant, 103 de ses amis la bloquent immédiatement après avoir vu les photos. L’un écrit carrément : “Je ne veux pas voir des images si crues sur un site web où les gens peuvent décider s’ils souhaitent voir ce genre de contenus ou non, comme moi. Des enfants pourraient tomber dessus en allant sur Facebook!

Facebook/Under The Red Dress

Néanmoins, la photographe Nadia Masot soutient Beth à 100% : “Tous ceux qui pensent que ces photos ne sont “simplement pas pour eux” sont peut-être ceux qui ont été les plus touchés – et c’est encore pire de réduire ces photos au seul choc plutôt que d’écouter le message qu’il y a derrière,” défend-elle. “L’ignorance n’est jamais le meilleur choix.

Facebook/Under The Red Dress

Perte continue des cheveux. Double amputation des seins. Reconstruction des seins. Reconstruction du nombril. Ablation de l’utérus. Perte rapide de poids. Ces photos montrent crûment ce que Beth a dû endurer lors de sa maladie. “Mais après l’opération, je me suis dit que je vivrai plus longtemps – c’est ça la meilleure sensation – pas seulement pour moi mais aussi pour ma famille.

Facebook/Under The Red Dress

Depuis, d’autres femmes se sont aussi faites photographier pour le projet. Elles ont toutes le même objectif: aider les femmes atteintes du cancer du sein à montrer leur force et alerter l’opinion sur cette maladie et son traitement. 

Ces femmes ont beaucoup de force et espérons que ces photos pourront transmettre cette force à d’autres personnes malades.

source




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments