On dirait que cette mère est heureuse d’amener son enfant à l’école. Regardez de plus près et vous n’en reviendrez pas de ce que vous verrez.



On dirait que cette mère est heureuse d’amener son enfant à l’école. Regardez de plus près et vous n’en reviendrez pas de ce que vous verrez.

Une mère tient la main de sa fille alors qu’elle l’accompagne à l’école. Sur le chemin, elle pense à tout ce qui l’attend dans la journée : faire les courses, nettoyer la maison, cuisiner. Elle est fatiguée de toutes ces tâches ménagères et a hâte que sa fille soit assez grande pour aller à l’école toute seule. Peut-être alors aura-t-elle le temps de passer quelques jours dans un spa ou à la plage avec son mari. Cette mère a aussi un plus jeune fils qui n’arrête pas de pleurer. Les nuits sont interminables et elle ne désire qu’une chose : se reposer, même pour quelques heures seulement.

Pourtant la lettre qu’elle a écrite va vous ouvrir les yeux : 

La dernière fois

Dès l’instant où vous prenez votre bébé dans les bras pour la première fois, vous n’êtes plus la même personne.

Peut-être brûlez-vous d’envie de redevenir celle que vous étiez avant.

Quand vous étiez libre. Quand vous aviez du temps.

Et que rien de particulier ne vous inquiétait. 

Maintenant, vous êtes plus fatiguée que jamais.

Et les jours se suivent et se ressemblent. Votre journée est rythmée par les tétées, les rots.

Les couches à changer et les pleurs.

Les plaintes et les disputes. 

Les siestes ou le manque de sommeil.

Comme si c’était sans fin. 

Mais n’oubliez pas…

Ce sont les dernières fois de chaque chose.

Un jour viendra où vous nourrirez votre enfant pour la dernière fois.

Et ce sera la dernière fois que vous le câlinerez pendant qu’il dormira. 

Un jour, vous le porterez aux bras, puis le reposerez par terre. 

Et après cela, vous ne le prendrez jamais plus dans vos bras de la même manière. 

Vous laverez ses cheveux un soir dans le bain. 

Et après ce jour-là, il voudra se laver tout seul. 

Il vous donnera la main pour traverser la route.

Et ne vous le demandera plus jamais. 

Il se glissera dans votre chambre au milieu de la nuit pour se blottir contre vous. Et soudain, ce sera la dernière nuit qu’il vous réveillera. 

Un après-midi, vous lui chanterez “une souris verte” et ce sera la dernière fois que vous chanterez cette comptine. 

Il vous fera un bisou avant d’aller à l’école. Et le lendemain, il vous demandera de ne plus l’accompagner.

Vous lui lirez une dernière histoire en le mettant au lit et vous laverez une dernière fois son petit visage. 

Il courra pour se jeter dans vos bras une dernière fois.

Mais le plus dur, c’est qu’on ne sait jamais quand cela arrivera. 

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de prochaine fois.

Il faut du temps pour comprendre tout ça.

Alors pendant que vous vivez tous ces moments, souvenez-vous qu’ils ne dureront pas et que lorsqu’ils disparaîtront, vous donnerez tout pour les revivre.

Lisez cette magnifique lettre lorsque vous êtes fatiguée ou que vous n’en pouvez plus. Être mère est l’expérience la plus difficile au monde. Mais c’est aussi la plus belle qui soit et celle qui vous apportera les plus beaux moments de votre vie. 

source




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments