Prise d’otages en Seine-Maritime: les forcenés neutralisés, un otage « égorgé »



Prise d’otages en Seine-Maritime: les forcenés neutralisés, un otage « égorgé »

Deux forcenés munis d’armes blanche ont pris en otage ce mardi matin plusieurs personnes dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Ils ont été abattus par les forces d’élite de la police. Au moins un otage a été tué.

Bain de sang en Seine-Maritime. Une prise d’otages s’est déroulée ce mardi matin dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, indiquent des sources policières à L’Express, confirmant une information deFrance 3 et RTL.

Selon Luc Poignant, porte-parole du syndicat SGP Police, deux forcenés armés d’armes blanche ont fait irruption aux alentours de 9h40 et ont retenu en otage des civils: « un curé, deux soeurs et deux fidèles ». « C’est une religieuse qui a donné l’alerte. L’un des deux auteurs porterait un chapeau de prière », poursuit le syndicaliste.

L’église concernée est située rue Gambetta. Les deux forcenés seraient passés par l’entrée de derrière alors que se déroulait une messe.

Les deux forcenés neutralisés

a-324

Les forces d’élite de la police nationale, BRI et RAID, ont été déployées aux abords de l’édifice. « Des tirs ont été entendus », rapporte le correspondant de RTL pour le Nord-Ouest de la France.

Les deux preneurs d’otages sont décédés. « Les deux auteurs sont sortis sur le parvis et ont été abattus par la BRI. Ils auraient égorgé le prêtre », précise Luc Poignant. Une information confirmée par la police nationale, qui indique qu’au moins un otage est mort. Le bilan complet de la tuerie est en train d’être établi.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le chef de l’Etat, François Hollande vont se rendre sur place.

source




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments