Prison ferme pour des chasseurs en Haute-Saône pour la destruction d’espèces protégées



Prison ferme pour des chasseurs en Haute-Saône pour la destruction d’espèces protégées

 En 2013, des membres de la Fédération de chasse de Haute-Saône auraient capturé par dizaines des éperviers, des buses ou encore des chats sauvages, tous protégés, sur un site dont ils avaient la gestion. Un terrain pourtant aménagé pour y favoriser justement la présence du petit gibier, comme les faisans ou les lapins. La décision du tribunal de Vesoul était donc très attendue.

Prison ferme pour des chasseurs en Haute-Saône pour la destruction d’espèces protégées

Dans son délibéré relaté par L’Est Républicain, trois des sept prévenus ont été condamnés à un an de prison ferme.

Outre les peines (par ailleurs bien au-delà des réquisitions) accordées à l’ancien président et à l’ex-directeur également condamnés à 5.000 euros d’amende – et qui pourraient faire appel –, les apprentis et salariés de la Fédération ont pour leur part été condamnés à des peines de prison avec sursis.

 SOURCE:20 minutes



Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments