Roger était « juste gros » selon les médecins – 12 ans plus tard, ils découvrent ce qui se cache dans son corps



Roger était « juste gros » selon les médecins – 12 ans plus tard, ils découvrent ce qui se cache dans son corps

 Roger Logan, 57 ans, tient un magasin d’antiquités dans le Mississippi, aux États-Unis. Il a pendant de nombreuses années été en surpoids, ce qui signifie que les médecins n’ont pas vu de près l’énorme tumeur qui se développait dans son estomac.

Son ventre était important sur le devant de son corps, pendant plus de douze ans, mais les médecins ont toujours donné la même explication:

« Ils ont dit que c’était juste de la graisse, vous avez juste de la graisse », explique Roger à Bakersfield Californian.

Mais il y a un an, tout a pris une tournure inattendue.

640@80-2

Lors d’une visite chez le médecin, ce dernier a découvert qu’il s’agissait non seulement d’obésité – mais Roger avait également une énorme tumeur dans son estomac qui pesait jusqu’à 65 kg!

À ce moment là, il ne pouvait pas supporter plus longtemps cette situation, car il ne pouvait même plus pratiquer son passe-temps favori: la pêche.

La tumeur était certes bénigne, mais les médecins craignaient que Roger ne puisse pas survivre à l’intervention chirurgicale nécessaire pour l’enlever.

« Elle grossissait de plus en plus », explique Roger à Bakersfield Californian et continue: « les médecins me donnaient seulement 50 pour cent de chances de survivre à l’opération. »

Bakersfield Californian
Bakersfield Californian

Avec ces mauvaises nouvelles, Roger était déprimé et il a arrêté de manger et de boire. C’est allé si loin qu’il a dû être hospitalisé pour des problèmes de foie.

« Alors je me suis aperçu qu’il fallait faire quelque chose, sinon j’allais abandonner de nouveau. »

Sa femme a contacté un autre chirurgien qui a effectué des opérations similaires auparavant, et le jeudi il a été opéré.

« Pour la première fois depuis des années, je peux voir mes pieds ensemble », dit Roger fièrement.

Lorsque le journaliste lui a demandé ce qui allait advenir de la chaise sur laquelle il avait passé la dernière décennie, il a directement dit qu’il ne voulait plus jamais la revoir.

Tout est bien qui finit bien. L’histoire de Roger montre vraiment que l’on doit faire confiance à son instinct et se battre pour soi-même quand quelque chose ne va pas!




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments