Son petit hurle de douleur et pleure sans cesse, en regardant ses jambes elle réalise ce qui ne va pas!



Son petit hurle de douleur et pleure sans cesse, en regardant ses jambes elle réalise ce qui ne va pas!

 À l’âge de 3 mois, le petit Isaiah a commencé à avoir de sérieux problèmes de peau. Après de multiples consultations, on lui a diagnostiqué un sévère eczéma et prescrit différents médicaments qui incluaient des crèmes de cortisone et des stéroïdes pour aider sa peau. Mais le résultat fut tout autre ! Au lieu d’aider l’enfant, la médication a empiré la situation.

Les choses se sont dégradées à un point tel que les pauvres parents se sont coupés du monde pour s’occuper de leur pauvre enfant. Plus de temps pour les amis, plus de temps pour rien, une situation extrêmement difficile rendue pire par la solitude endurée.

La condition du petit Isaiah est devenue si terrible qu’il a perdu ses cheveux et a même dû être hospitalisé. Un véritable cauchemar pour les parents atterrés.

Ses parents enveloppaient ses mains de tissu médical pour l’empêcher de se gratter et comme l’eau était l’une des seules choses qui semblaient lui faire du bien, sa mère le couvrait continuellement de serviettes humides pour aider à le soulager de son mal.

Le petit était continuellement déshydraté, perdait beaucoup de poids et pleurait sans arrêt de douleur suite aux traitements pourtant inefficaces. C’était malheureusement devenu le quotidien de la petite famille.

Mais les parents n’allaient pas abandonner. Après d’innombrables recherches sur Internet, Stephanie a découvert de l’information sur le syndrome de la peau rouge et les effets néfastes que peuvent avoir les stéroïdes administrés dans pareille situation. En lisant attentivement, elle a réalisé que les symptômes étaient identiques à ceux de son pauvre fils.

Stephanie a découvert que plutôt que de combattre la maladie, les stéroïdes l’alimentaient et la renforçaient !

Mais les médecins étaient sceptiques et Stephanie a dû travailler très fort pour les convaincre de stopper les traitements aux stéroïdes. Finalement, le personnel médical a accepté et décidé de nourrir Isaiah avec un soluté rempli de nutriments. Rapidement, le jeune garçon s’est remis à sourire !

Quelques 10 mois plus tard, le petit Isaiah va mieux, a regagné du poids et commencé à vivre une vie pratiquement normale. Suite à sa mésaventure, Stephanie a choisi de parler de son expérience pour alerter la population et faire prendre conscience au monde que les traitements «normaux» ne conviennent pas à tous. L’allergie aux stéroïdes existe bel et bien et la communauté médicale doit en prendre conscience.

 

Isaiah




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments