Un camion écrase la tête de cette jeune fille. Une minute plus tard, un inconnu la saisit. Ce qu’il fait alors a fait le tour du monde!



Un camion écrase la tête de cette jeune fille. Une minute plus tard, un inconnu la saisit. Ce qu’il fait alors a fait le tour du monde!

 Pour Adélaide Stratton, une jeune australienne de 22 ans en vacances à Nice le 14 juillet 2016, son séjour en France devait être empli de feux d’artifice. Au lieu de cela, ce fut un bain de sang. Mais pas seulement.

Loading Facebook Post…

Alors qu’elle est à la piscine avec ses trois amis, le petit groupe décide de se rendre sur la promenade des Anglais pour voir les feux d’artifice. Ils ne savent pas encore qu’ils sont sur le point de débarquer en enfer.

Facebook/Sunday Night

Son ami Marcus et elle sont à peine descendus du bus quand un camion la heurte de plein fouet dans le dos, avant de s’élancer de façon folle furieuse sur les autres promeneurs. Le camion lui écrase la tête et brûle la moitié de sa jambe.

Adelaide a du mal à rassembler ses souvenirs. Les cris… La panique… Du sang… Beaucoup de sang… Puis rien.

Facebook/Sunday Night

Quand elle se réveille dix mètres plus loin, un homme lui a saisi la main et lui parle d’une voix rassurante dans une langue qu’elle ne comprend pas. Cet homme, c’est Patrick, un Niçois de 40 ans.

“Le camion nous a épargnés et je suis parti à la recherche de gens encore en vie. (…) Elle a agrippé ma main si fortement que j’étais à la fois triste et heureux de voir quelqu’un encore en vie”, explique ce Français.

Facebook/Sunday Night

Adélaide le supplie de ne pas l’abandonner. “Je ne pouvais pas la laisser toute seule et elle ne voulait pas que je m’en aille”, témoigne le Français. Alors il reste, jusqu’au bout.

Au milieu des cris, des gens qui courent dans tous les sens, Patrick fait bouclier de son corps pour qu’elle ne voie pas les cadavres gisant partout autour d’eux. La jeune fille s’accroche à la main et à ce visage rassurant.

Facebook/Sunday Night

“C’était dangereux de rester avec moi. Personne d’autre ne m’a aidé et Patrick est resté, me tenant la main”, témoigne la jeune femme.

Il l’emmène jusqu’au hall de l’hôtel Negresco en attendant les secours et reste auprès d’elle jusqu’à l’hôpital.

Facebook/Sunday Night

Verdict : Adelaide a la base de la tête écrasée, ce qui aurait dû la tuer ou la paralyser. Une énorme cicatrice lui barre le front. Elle souffre de lésions intracrâniennes et de brûlures qui endommagent profondément sa jambe droite.

Facebook/Sunday Night Patrick revient tous les jours lui rendre visite jusqu’à ce que les parents d’Adélaide arrivent d’Australie.

 

 

 

 

 

 

Et la jeune fille, la tête encore emmaillotée de bandages, des lunettes de soleil cachant ses yeux, garde le moral. 

 

 

 

 

 

Mais une fois les parents arrivés, Patrick se retire pour la laisser seule avec sa famille et ils se perdent de vue. Une fois en mesure de voyager, Adélaide rentre en Australie.

La chaîne Sunday Night, qui suit Adélaide dans sa convalescence, décide pourtant de faire une surprise à la jeune fille. Elle organise les retrouvailles entre l’Australienne et son sauveur !  Patrick, qui ne pensait plus revoir Adélaide, débarque à Sydney. Le plan : Adélaide et sa famille déjeuneront à la pizzeria et au moment où elle s’y attend le moins, son héros fera son entrée ! La jeune femme ne soupçonne rien. Et quand elle voit Patrick, c’est le choc ! Elle n’en croit pas ses yeux. “Qu’est-ce que tu fais là ?” et quand elle s’est ressaisie : “Mais tu es fou !”. L’émotion est à son comble. Elle raconte que c’est l’homme le plus courageux qu’elle ait connu.“C’est magnifique. Je ne pensais pas le revoir !”.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

 

 

 

 

Elle ne sait comment remercier son sauveur. “Comment remercier quelqu’un qui vous a sauvé la vie ?”.

On lui apprend l’histoire du terroriste ayant tué 46 personnes et blessé 400 autres. Mais pour Adélaide, il ne s’agit pas de lui en cette journée. “Dans mon histoire, il ne s’agit pas de lui ou de ce qu’il a fait”, affirme-t-elle. ”Il s’agit de Patrick et des gens qui ont aidé. Dans mon histoire, il s’agit d’amour, des gens qui aident les autres et des belles choses qui peuvent résulter de l’épouvantable.” Facebook/Sunday Night À force d’être abreuvé d’infos sur les horreurs de ce monde, on peut vite se laisser entraîner dans une spirale de négativité. Changer le monde, ce n’est pas tuer les terroristes et insulter les “mal-pensants”. Ça passe par tous ces petits actes de bienveillance qui font une si grande différence dans la vie d’une personne. 

On se laisse décourager parce qu’on ne pourra jamais éliminer le mal dans le monde. Mais on oublie que changer la vie voire la journée d’une seule personne est déjà énorme.  Voici l’histoire d’Adélaide en vidéo (en anglais) :  

Le Niçois et l’Australienne ont vécu un moment intense le soir de l’attentat. Et alors qu’ils pensaient ne plus jamais se revoir, le destin les a à nouveau réunis le temps de quelques heures. En tenant la main à une inconnue, Patrick a changé sa vie. Il a compris la force de son pouvoir, en tant qu’individu, contre le mal.

 

 




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments