Un chien errant rejoint un marathonien, court 100km à ses côtés, et devient son animal de compagnie !



Un chien errant rejoint un marathonien, court 100km à ses côtés, et devient son animal de compagnie !

 Nous savions déjà que le chien était le meilleur ami de l’homme… mais à ce point là ! Un marathonien s’est lié d’amitié avec un chien errant, qui l’a rejoint sur un ultra marathon dans le désert de Gobi en Chine, le suivant pendant plus de 100 kilomètres.

L’histoire se déroule dans l’un des endroits les plus inhospitaliers au monde, le désert de Gobi, en Chine lors de la « Gobi Desert March 2016 ». Dion Leonard est un marathonien chevronné et il est prêt à parcourir les 250 kilomètres en 6 étapes de l’épreuve, sous des températures inhumaines : -40° la nuit et jusqu’à +40° la journée.

Mais l’athlète a eu droit à une aide inattendue : un petit chien chinois sans maison l’a épaulé du début à la fin, pour enfin terminer deuxième et obtenir deux médailles d’argent, une pour lui et une pour le chien victorieux, désormais baptisé Gobi !

Jour 1 :

Leonard fait partie des 101 participants sur la ligne de départ. Mais un petit chien sans abri fait également partie de la course ! Présent sur le camp la veille, il a enfin décidé de passer à l’action et de réaliser son rêve : courir le marathon qui lui passe sous le nez tous les ans. À la fin des 35 premiers kilomètres, Leonard voit le chien terminer la course, mais il était encore loin d’imaginer qu’ils allaient traverser rivières et déserts sur les autres étapes ensemble !

Jour 2 :

Le soleil se lève sur le camp, Leonard est prêt pour la deuxième étape. Sur la ligne de départ, le chien est toujours présent juste à côté de lui. Dion Leonard, étonné, prend le départ avec le chien ne pensant pas encore qu’il allait parcourir l’étape entière. Plus motivé que jamais, le petit chien fait tout le chemin à côté du coureur, 35 kilomètres parcourus haut la main. Arrivés au camp, les deux nouveaux compagnons devinrent inséparables et Leonard décide alors de baptiser son nouveau compagnon de galère Gobi, en hommage au désert.

Jour 3 :

Le troisième jour se déroula comme le second, Gobi pris le départ avec Leonard, et ensemble ils parcoururent les 40 kilomètres supplémentaires, sans broncher.

Les jours de la 4ème et 5ème étapes, la chaleur était telle que le petit chien fut obligé d’être écarté de la course. Mais pas question d’abandonner, Gobi fut emmené par les organisateurs, et il partit sagement attendre Leonard sur la ligne. La légende conte même qu’il aurait préparé le campement et le repas pour le coureur !

Jour 6 :

Gobi « is back in the game », Gobi et Leonard terminent la course, deuxième au classement général. Comme une équipe, ils terminent plus complices que jamais !

Devenus inséparables, Dion Leonard veut désormais adopter Gobi, et le ramener chez lui en Ecosse. Mais la procédure coûte cher et prend du temps. Comptez 5 800 euros et 4 mois de quarantaine pour ramener le chien à Édimbourg.

Heureusement, l’histoire a attendri les internautes qui ont organisé la procédure de Crowfunding et ont, à cette heure largement couvert les frais. Aujourd’hui le chien est à Beijing chez un ami du coureur et devrait bientôt entamer les tests médicaux et la procédure légale de quarantaine.

arrivée (1)

Source : demotivateur.fr




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments