Un homme laisse de la nourriture et de l’eau sur une tombe, mais ce qu’il trouve le lendemain le laisse sans voix.



Un homme laisse de la nourriture et de l’eau sur une tombe, mais ce qu’il trouve le lendemain le laisse sans voix.

Keli Keningau Prayitno, un jeune homme de 28 ans qui vit sur l’île indonésienne de Java, a déjà vécu de nombreuses experiences. Mais un jour, alors qu’il se promène dans un cimetière, il remarque un chat très special assis à côté d’une tombe et cette vision lui brise le coeur.

 

Lorsqu’il voit l’animal pour la première fois, il suppose simplement qu’il vit ici. Il lui laisse un peu de nourriture et de l’eau avant de repartir.

À sa surprise, le jour suivant, il entend à nouveau le même miaulement désespéré. Il retrouve le chat, couché à côté de la même tombe et éloigné de la nourriture et de l’eau qu’il avait laissés la veille. Keli décide alors de s’occuper du pauvre animal et lui prépare un autre repas. Cette fois, il essaie de s’approcher un peu plus près et remarque qu’il n’a pas du tout l’air d’être un chat errant.

Keli lui donne encore une fois à manger le lendemain. L’animal se laisse finalement caresser et le jeune homme décide de l’adopter.

Mais peu importe ce que Keli fait, une chose ne change pas : le chat revient sur la tombe chaque jour, comme s’il était attiré par une sorte de force invisible. Le jeune homme se devait de découvrir ce dont il en retournait. Après une petite enquête, il découvre quelque chose d’incroyable : “Depuis que sa propriétaire est morte, il ne quitte plus sa tombe. Il ne rentre pas à la maison. Il est ici depuis près d’un an. Il dort ici et miaule.”


L’animal et sa propriétaire ont probablement dû avoir une incroyable relation. Keli continue à prendre soin du chat et est profondément touché par sa loyauté envers son ancienne maîtresse. Il est difficile d’imaginer ce que cette femme pouvait représenter pour lui ! Une telle connexion est vraiment émouvante.

 Source:Unilad Facebook/Keli Keningau Prayitno Facebook/Polly Gillespie




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments