• Cool buzz : actualités et buzz
  • Un homme qui a brûlé sa chienne vive écope de la peine maximale pour torture sur animal

    a-219

     Un homme âgé de 27 ans a eu la peine maximale cette semaine pour le meurtre vicieux de sa chienne, Lucky. Arthur Viera s’est adressé à la cour et a dit qu’il ne sait pas pourquoi il a agi aussi brutalement.

    « Je veux juste dire que je suis désolé. Je ne peux pas expliquer ce que j’ai fait. J’ai tellement honte de ce que j’ai fait. »

    Virginia Beach Animal Control
    Virginia Beach Animal Control

    Le corps de Lucky a été découvert par un pompier le 29 mai 2015. Une micro-puce qui les a mis sur la trace de l’ancien propriétaire de Lucky a été retrouvée durant l’autopsie. La femme a relié Lucky à Viera grâce à une annonce Craigslist.

    Durant son interrogatoire, Viera a menti à la police à plusieurs reprises, disant qu’il a donné Lucky à travers Craigslist et qu’elle s’est enfuie. La dernière version des évènements de Viera a stipulé que Lucky était agressive et qu’il l’a frappée à plusieurs reprises pour se protéger. Il a dit qu’il la croyait morte quand il a mis le feu à son corps dans la zone forestière de la plage de la Virginie.

    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot
    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot

    La vétérinaire qui a pratiqué l’autopsie de Lucky a témoigné que c’était encore un autre mensonge. Son examen a trouvé que la chienne était en vie et debout sur ses pattes et muselée au moment de l’incendie. Aucune preuve n’a été retrouvée pour indiquer que Lucky avait été battue, comme des contusions ou des os cassés. Dr. Melissa McKendry a témoigné que la chienne aurait vécu plusieurs minutes de douleur intense avant sa mort.

    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot
    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot

     Un psychiatre a témoigné en défense de Viera citant son TDA comme raison possible de sa réaction violente. La mère de Viera a aussi témoigné pour raconter au jury la relation positive de son fils avec son berger allemand d’enfance. Avant l’attaque sur Lucky, Viera n’avait aucune incrimination criminelle et était canonnier à la marine.

    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot
    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot

    Le juge Steven Frucci n’était apparemment pas ému par les témoins de défense ou les excuses de Viera. Il a donné une peine de 90 jours chacune pour 2 écarts de conduites – obstruction à la justice et élimination incorrecte du corps d’un animal. Pour l’accusation de torture d’animal, Viera a reçu la sentence maximale de 5 ans. Le juge Frucci a décrit la violence contre Lucky comme « inquiétante » et a ajouté:

    « Le degré de colère qu’il a du atteindre pour faire quelque chose comme ça – Je ne peux pas l’imaginer. »

    Le procureur dans ce procès, David Laird a dit:

    « Lucky était un être vivant avec des émotions, une personnalité, des sentiments. Pas une simple propriété. Comment classez-vous ça dans la catégorie de cruauté envers des animaux? C’est difficile d’imaginer comment ça pourrait être pire. »

    L’affaire a suscité un outrage et une action du public depuis que l’incident a eu lieu le printemps dernier. Une pétition en ligne sur care2.com a demandé que Viera soit poursuivi jusqu’à la limite de la loi et a eu plus de 4.000 signatures électroniques partout dans le monde au moment de la prononciation de la sentence. Des représentants de PETA étaient devant le palais de justice pour attendre la décision, tenant des pancartes avec la photo de Lucky.

    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot
    Bill Tiernan/ The Virginian-Pilot

    Les affaires impliquant la cruauté envers animaux attirent la colère de la communauté, souvent allant jusqu’aux professionnels qui s’occupent de l’affaire. L’avocat de défense de Viera pratique la loi depuis presque 40 ans et a défendu des violeurs d’enfants, des pornographes et des meurtriers.

    Il a dit à The Virginian Pilot qu’il a reçu plus de mails haineux en rapport avec son rôle dans cette affaire qu’à tout autre moment de sa carrière.

    Source : happytoutou.wamiz.com

    Facebook Comments