Un père condamné à 1503 ans de prison pour avoir violer sa fille adolescente !



Un père condamné à 1503 ans de prison pour avoir violer sa fille adolescente !

 1 503 ans de prison, c’est la sentence qu’a pu entendre vendredi un homme de 41 ans de Fresno, en Californie, alors qu’il a été reconnu coupable d’avoir violé sa fille adolescente pendant plus de quatre ans.

Il s’agit de la plus longue sentence prononcée de l’histoire de la Cour Supérieure de Fresno.

Le juge qui a prononcé la sentence, Edward Sarkisian Jr. disait de l’homme qu’il était un sérieux danger pour la société et avait bien pris note qu’il ne montrait aucun remords, blâmant sa fille pour ce qui lui est arrivé.

Au lieu de protéger sa fille lorsqu’elle a été abusée par un ami de la famille, il a décidé de « se l’approprier », selon la procureure Nicole Galstan.

De mai 2009 à mai 2013, la jeune fille a été violée de deux à trois fois par semaine, avant d’avoir enfin le courage de quitter ce foyer sordide.

Son père a été reconnu coupable par un jury de 186 accusations d’agression sexuelle dont une douzaine de viol de personne mineure.

« Quand mon père a abusé de moi, j’étais jeune. Je n’avais pas de poids ni de voix, j’étais sans défense, » raconte la victime aujourd’hui âgée de 23 ans qui a aussi dit au juge que son père n’a jamais montré de regrets devant ses souffrances et sa douleur.

Le père a rejeté deux plaidoyers et avant sa comparution, s’il s’était reconnu coupable de lui-même, les procureurs recommandaient une période d’incarcération de 13 ans. Juste avant le procès, on lui offrait une peine de 22 ans de prison s’il reconnaissait sa culpabilité. Une offre qu’il a aussi refusée en disant qu’il « devrait être relâché pour le temps déjà passé en cellule. »

« Il a ruiné son adolescence et lui a fait sentir qu’elle était coupable de ce qu’elle a subi, » plaidait Galstan en demandant la sentence maximale.

C’est un véritable contraste relativement à un cas récent au Montana où un homme n’a pas été incarcéré alors qu’il avait violé sa fille de 12 ans. Le juge a laissé de côté une sentence de 30 ans de prison car l’homme a plaidé coupable à des accusations d’inceste, pour lesquelles il avait 60 jours à passer en prison, moins les 17 déjà passés.
Source : http://www.ayoye.com/




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments