Un petit garçon sanglote alors qu’il monte dans le bus scolaire. Lorsque le chauffeur de bus découvre pourquoi, il se doit d’agir.



Un petit garçon sanglote alors qu'il monte dans le bus scolaire. Lorsque le chauffeur de bus découvre pourquoi, il se doit d'agir.

 Après avoir quitté l’armée américaine, John Lunceford est devenu chauffeur de bus pour la Commission scolaire de Kennewick dans l’État de Washington. Toutes les personnes ayant déjà mis les pieds dans le Nord-Ouest des États-Unis savent que les hivers y sont rudes, très rudes même.

Il y a quelques temps, John s’arrête à un arrêt pour prendre un petit garçon lors d’une matinée particulièrement froide. Il se rend immédiatement compte que quelque chose ne va pas : le garçon sanglote et a la tête tellement baissée que John a du mal à le reconnaître. Il se trouve que le petit garçon est tout simplement transi de froid et que le fait de ne pas avoir de gants ni de bonnet n’arrange rien du tout. La réaction de John ? Ni une ni deux, il enlève ses gants et les donne au petit garçon.

Après avoir déposé tous les enfants à l’école, John se rend dans le magasin le plus proche et achète dix paires de gants et dix bonnets. Il retourne ensuite à l’école et demande à l’un des administrateurs de retrouver le petit garçon en question et lui donner une paire de gants ainsi qu’un bonnet.
Flickr/petuniad

Le petit garçon a dû tellement se sentir touché par cette attention : il n’y rien de plus important, au cours de l’enfance, que de savoir que l’on vous a remarqué et que l’on prenne soin de vous.

Mais John ne s’arrête pas là : il annonce aux enfants présents dans la bibliothèque de l’école que tous ceux n’ayant pas de gants ni de bonnets n’ont qu’à le lui dire parce qu’il a tout ce qu’il faut.

Il ne sait pas pourquoi le petit garçon ne portait ni gants ni bonnets et il n’a pas demandé. Il s’est juste contenté de dire un peu plus tard : « Je suis grand-père, vous savez. Personne ne veut voir un enfant souffrir de cette façon. »

Alors aujourd’hui, John est bien préparé et si cela se reproduit, il aura de quoi soulager l’enfant. Ce conducteur de bus a fait preuve de beaucoup d’empathie et de générosité !

C’est toujours émouvant et plaisant de savoir que nous sommes entourés d’anges gardiens comme John.

Source:Daily Mail, Facebook
<




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments