Un Thaïlandais est emprisonné pour avoir insulté le chien du roi !



Un Thaïlandais est emprisonné pour avoir insulté le chien du roi !

 Un jeune homme Thaïlandais de 27 ans encourt jusqu’à 37 ans de prison parce qu’il a ironisé sur le chien du roi sur Facebook!

Un jeune ouvrier de 27 ans, Thanakorn Siripaiboon, a été placé en détention il y a de ça une semaine. Son tort ? S’être moqué du chien du roi sur Facebook!

Une loi de lèse-majesté !

En Thaïlande, la famille royale est protégée par l’une des lois les plus restrictives au monde. Toute personne offensant le roi Bhumibol Adulyadej, 88 ans, la reine, son héritier ou le régent, est passible de 15 ans d’emprisonnement – pour chaque délit.

Le pouvoir, qui cherche ainsi à contrôler toute tentative d’opposition, n’avait cependant pas poussé le vice aussi loin. L’offense au chien du roi est en effet une première, rapporte Libération .

En Thaïlande, le canin royal, Tongdaeng, est investi d’un fort pouvoir symbolique. Il a été utilisé par le passé pour diffuser les conseils du monarque à la Nation. Il fait également l’objet d’un film d’animation, dans les cinémas thaïlandais depuis décembre, et d’un livre écrit par le roi en 2002 !

La loi de lèse-majesté utilisée à tout-va

Dans cette affaire, l’accusé, interpellé près de Bangkok, risque au total 37 ans de prison. Outre son crime de lèse-majesté pour offense au chien royal, la junte accuse le jeune homme d’avoir « liké » une image du roi jugée offensante et d’avoir relayé sur les réseaux sociaux « une infographie erronée » détaillant des ramifications dans une affaire de corruption qui implique plusieurs hauts responsables militaires.

L’affaire est révélatrice de la nervosité de la junte ultra-royaliste au pouvoir depuis le coup d’État de mai 2014.

Dans un contexte de grande inquiétude autour de la succession du roi, hospitalisé depuis des mois, la loi de lèse-majesté est utilisée à tout-va par les militaires au pouvoir.

L’ONG Human Rights Watch s’est montrée très inquiète de l’incarcération du jeune homme. Quant au tribunal militaire de Bangkok, en charge de l’affaire, il s’est refusé à tout commentaire.

a-440

Partagez si vous aussi trouvez ça bizarre! 



Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments