Une étude montre que le gingembre est 10.000 fois plus fort que la chimiothérapie ! il détruit les cellules cancéreuses de la prostate, du côlon et des ovaires…



Une étude montre que le gingembre est 10.000 fois plus fort que la chimiothérapie ! il détruit les cellules cancéreuses de la prostate, du côlon et des ovaires…

Une étude montre que le gingembre est 10.000 fois plus fort que la chimiothérapie ! il détruit les cellules cancéreuses de la prostate, du côlon et des ovaires…  

Le gingembre est une épice fantastique utilisée non seulement pour l’alimentation et les jus mais aussi pour traiter les nausées et le mal des transports. Cependant, ce qui est encore plus étonnant, ce sont les nouvelles études qui sortent et qui montrent l’effet que le gingembre a sur différents types de cancer.

Une étude réalisée par la Georgia State University a constaté que l’extrait de gingembre a été en mesure de réduire la taille d’une tumeur de la prostate de 56% chez la souris. On a également constaté que le gingembre a réduit l’inflammation et alimenté les souris en antioxydants.

Cette étude n’était que le début. Une autre étude publiée sur PLoS a constaté que le 6-shogaol, un composé trouvé dans le gingembre, est supérieur pour cibler la cause de la malignité du cancer du sein ou des cellules souches du cancer du sein.

Le gingembre tue les cellules cancéreuses de la prostate : 

Une étude américaine, publiée dans le British Journal of Nutrition, a constaté que l’extrait de gingembre peut arrêter le développement des cellules du cancer de la prostate chez l’homme une fois ingéré à une dose quotidienne de 100mg par kilogramme de poids corporel.

a-272

Les résultats ont prouvé que l’extrait de gingembre a réduit la croissance du cancer de la prostate chez environ 56% des sujets de cette expérience. Les chercheurs ont estimé que la consommation de 100g de gingembre frais par jour donnera les mêmes résultats chez un adulte pesant 70kg.

Le gingembre contient des gingerols, des paradols, et des shagaols, des composés anticancéreux, comme le mentionne une étude publiée dans le Journal of Food and Chemical Toxicology. Un certain nombre d’études supplémentaires ont également confirmé que le gingembre est extrêmement efficace pour tuer les cellules cancéreuses de la prostate, des ovaires et du cancer côlorectal. D’ailleurs, certains croient que les propriétés anticancéreuses du gingembre sont encore plus fortes que la chimiothérapie.

Comment utiliser le gingembre comme un traitement médicinal ?

L’étude a également indiqué que le gingembre n’a pas affecté les autres cellules dans le corps, telles que les cellules des os ou de l’estomac, qui se divisent très rapidement.

Les chercheurs ont conclu que : « la présente étude est le premier rapport pour décrire l’identification et l’évaluation détaillée de l’activité in vitro et in vivo anticancéreuse de l’extrait de gingembre dans la gestion thérapeutique du cancer de la prostate chez les humains. »

Le gingembre tue les cellules du cancer des ovaires :

Une étude éditée par la BMC Complementary and Alternative Medicine a constaté que la croissance des cellules cancéreuses peut être empêchée par les substances actives dans la racine de gingembre. En fait, l’étude a indiqué que le gingembre est extrêmement salutaire pour la prévention et le traitement du cancer ovarien.

Dans le rapport présenté à l’association américaine de Cancer, les chercheurs de l’Université du Michigan ont prouvé que le gingembre détruit effectivement les cellules cancéreuses.

Quotidiennement, il faut prendre une dose de 4g de gingembre par jour, excepté pour les femmes enceintes, qui devraient limiter leur prise à 1 g par jour. Cette doses est fortement recommandée pour traiter le cancer de la prostate, du côlon et des ovaires.

Source

Partagez l’astuce avec vos amis:

 




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments