Une prime de 600 euros pour les policiers qui verbaliseront le plus d’automobilistes



Une prime de 600 euros pour les policiers qui verbaliseront le plus d’automobilistes

 Selon une étude révélée par Auto Plus, les compagnies de CRS autoroutières et les compagnies de motards sanctionnant le plus toucheraient une prime de motivation de 600 euros.
a-24
Les neuf compagnies autoroutières et les vingt-deux unités de motards sont récompensées en fonction de leurs performances. En effet, des points leur sont attribués pour celles qui dressent le plus d’infractions avec pertes de points sur les permis de conduire, les excès de vitesse, les autres délits ou encore les entraînements au tir des policiers…
«  Le cumul des points sert à déterminer les deux unités et les deux compagnies les plus efficaces en vue de leur accorder une prime annuelle  », dont le montant est «  équitablement partagé entre les agents du service  », confirme Auto Plus.

«  C’est toujours la politique du chiffre qui prime, avec les méfaits que ça engendre : la répression est privilégiée sur la prévention. Une méthode révoltante puisqu’elle empêche le policier de faire preuve de discernement et le prive de sa libre intervention sous peine de se faire remonter les bretelles  », explique Phiillipe Capon, secrétaire général du syndicat UNSA Police, en ajoutant que le PV est devenu l’un des critères les plus importants en vue de la notation et de la carrière du fonctionnaire.
Le résultat ? «  L’automobiliste ne sait plus pourquoi il est verbalisé, il ne peut pas bien se défendre. Les contentieux augmentent fortement. Cette méthode n’améliore évidemment pas les relations avec la population, elle modifie le comportement des usagers, les pousse à se soustraire au contrôle  », conclut-il.




Partagez cet article avec vos amis:


Partager

Comments

comments